La Liberté

15.01.2019

National League: Lausanne bat Langnau

Les joueurs lausannois se congratulent après le 3-0 © KEYSTONE/PPR/LAURENT GILLIERON
Les joueurs lausannois se congratulent après le 3-0 © KEYSTONE/PPR/LAURENT GILLIERON


15.01.2019

Lausanne est resté froid et concentré contre Langnau en National League mardi. De quoi l'emporter par un sec 4-0, qui récompense le calme des Vaudois.

Il y avait sans doute un besoin de se rassurer pour le LHC. Après un week-end à seulement un point, les Lausannois devaient trouver le moyen de se redonner confiance. Alors les hommes de Ville Peltonen ont recouru à la plus conservatrice des approches: faire le dos rond et laisser venir Langnau, histoire de ne pas rater leur entame de match.

Stratégie opportune, car elle a été gagnante. En fait, dans un premier tiers où l'attentisme vaudois devant la cage de Sandro Zurkirchen a rendu la partie somnolente, il a fallu attendre les premières pénalités. Et au jeu de la discipline, le LHC a été parfait.

Ce sont en effet les Bernois qui ont craqué les premiers, perdant patience une fois le premier quart d'heure passé. A un premier box-play passé sans encombre, les hommes d'Heinz Ehlers s'en sont ajoutés deux autres.

Un cadeau pour les Lausannois, qui ont enfin pu lâcher les chevaux. Par Robin Grossmann (16e) d'abord, d'un beau tir après un jeu de puissance bien mis en place. Puis, deux minutes plus tard, par Christoph Bertschy (18e), dont la présence devant les buts de Damiano Ciaccio a fait mouche.

Calme et sérénité

Ce réalisme-là, Lausanne l'a même concrétisé en infériorité numérique. Sur le premier box-play du LHC, Dustin Jeffrey s'est autorisé un admirable solo jusqu'à aller calmement ajuster Ciaccio. Au final, seul le 4-0 de Cory Emerton (40e) a été inscrit en situation paritaire.

Reste que ce qui a frappé, c'est le sang-froid des Vaudois. Un exemple? Dans une deuxième période que Langnau a voulu durcir à l'extrême, le LHC a perdu Tim Traber là où les Tigers ont vu Claudio Cadonau et surtout leur meilleur compteur Christopher DiDomenico prendre le chemin du vestiaire. Cette sérénité, incarnée jusqu'à Zurkirchen, a caractérisé la maîtrise lausannoise, laquelle a permis d'obtenir trois points importants en vue des play-off. De quoi faire oublier le week-end passé.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00