La Liberté

19.03.2019

Naufrage du Grande America: barrages flottants mis en place

Des barrages flottants ont pu être déployés dans le golfe de Gascogne pour tenter de contenir la pollution après le naufrage du Grande America. © KEYSTONE/EPA PREFECTURE OF ATLANTIC/MARINE NATIONALE / HANDOUT
Des barrages flottants ont pu être déployés dans le golfe de Gascogne pour tenter de contenir la pollution après le naufrage du Grande America. © KEYSTONE/EPA PREFECTURE OF ATLANTIC/MARINE NATIONALE / HANDOUT


19.03.2019

Les opérations de lutte antipollution se sont poursuivies lundi dans la zone du naufrage du Grande America, dans le golfe de Gascogne. Des barrages flottants ont pu être mis en place grâce à l'amélioration des conditions météorologiques.

"A partir d'aujourd'hui, on commence vraiment à avoir des conditions météorologique qui permettent la mise à l'eau de matériel. Des chaluts avaient déjà été mis à l'eau; les barrages flottants, c'est la première fois", a expliqué le porte-parole de la préfecture maritime de l'Atlantique.

Plusieurs navires mènent les opérations de lutte antipollution dans la zone. Un vol d'observations aériennes a été réalisé au cours de la journée par un avion de l'agence gouvernementale espagnole en charge de la sauvegarde maritime (SASEMAR).

Amas de fuel

A la verticale de l'épave, qui a sombré le 12 mars par 4600 mètres de fond après un violent incendie, "une irisation de surface parsemée d'amas de fuel lourd est visible", a indiqué la préfecture, ajoutant que la pollution initiale émise par le navire italien lors de son naufrage "dérive", sans toutefois spécifier la direction. Cette pollution est "constituée d'amas de fuel lourd disséminés en surface", précise la même source.

"Les autorités maritimes restent vigilantes quant aux éventuels rejets illicites d'hydrocarbures par des navires pollueurs opportunistes", a-t-elle souligné.

Parti de Hambourg pour Casablanca, le navire italien Grande America a coulé à 333 km à l'ouest de La Rochelle, avec à son bord 365 conteneurs, dont 45 répertoriés comme contenant des matières dangereuses, plus de 2000 véhicules, ainsi que 2200 tonnes de fuel lourd dans ses soutes. Ses 27 occupants ont été secourus et ramenés à Brest, où une enquête pour pollution accidentelle a été ouverte.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00