La Liberté

15.07.2020

NBCUniversal se joint tardivement à la guerre du streaming

Peacock se lance sur un marché déjà bien occupé par Amazon, Hulu et surtout Netflix, numéro un du secteur qui est sorti encore renforcé du confinement lié au coronavirus (archives). © KEYSTONE/EPA/CHRISTIAN MONTERROSA
Peacock se lance sur un marché déjà bien occupé par Amazon, Hulu et surtout Netflix, numéro un du secteur qui est sorti encore renforcé du confinement lié au coronavirus (archives). © KEYSTONE/EPA/CHRISTIAN MONTERROSA
Partager cet article sur:
15.07.2020

NBCUniversal lance mercredi sa plateforme de vidéo en ligne Peacock. S'invitant très tardivement dans la guerre du streaming, le groupe américain entend faire la différence avec ses grands concurrents à la faveur d'une formule gratuite et de diffusions sportives.

Peacock, dont le nom ("paon") reprend le symbole de la chaîne NBC, arrive au terme d'une séquence qui aura vu, en neuf mois seulement, se lancer Disney (Disney+), Apple (Apple TV+) et HBO (HBO Max). Autant de nouveaux venus sur un marché déjà bien occupé par Amazon, Hulu (passé récemment sous le giron Disney) et surtout Netflix, numéro un du secteur qui est sorti encore renforcé du confinement lié au coronavirus.

A la différence de tous ces acteurs importants, Peacock propose une formule gratuite, avec publicité, qui permet d'accéder à 13'000 heures de programmes, notamment un catalogue de films conséquent et des séries déjà existantes.

Autre atout, NBCUniversal (filiale du câblo-opérateur Comcast) offrira, toujours aux abonnés au service gratuit, du sport en direct, ce qu'aucune plateforme généraliste ne diffuse aujourd'hui, à l'exception d'Amazon, de façon encore marginale.

Pour son baptême, Peacock va donner accès mercredi à quatre rencontres en direct de Premier League, le championnat anglais de football. Le service entend proposer plus tard, l'US Open de golf, de la NFL, ainsi que des images des Jeux olympiques d'été de Tokyo et de ceux d'hiver à Pékin.

"Nous pensons que nous avons identifié un espace libre sur ce marché, pour un service de streaming premium soutenu par la publicité", a expliqué Matt Strauss, président de Peacock, au site d'information Vulture. Plusieurs plateformes de streaming gratuites, tels IMDBtv, Tubi ou Vudu, ont récemment gagné en popularité, mais n'offrent qu'un catalogue de deuxième, voire de troisième choix.

Outre la formule gratuite, Peacock sera aussi disponible par abonnement payant avec davantage de programmes et sans publicité, pour 4,99 dollars par mois. Il s'agit du tarif le plus bas parmi les offres majeures avec celui d'Apple TV+ (4,99 dollars aussi).

Pour les abonnés payants, l'offre de sport en direct sera nettement plus conséquente, avec le Tour de France, la Vuelta, et 175 matches de Premier League lors de la saison 2020-21. Pour le reste, la formule payante de Peacock s'appuie sur plus de 20'000 heures de programmes, notamment "The Office" à compter de 2021 et des productions dédiées, comme l'adaptation en série du roman "Le Meilleur des mondes".

ats, awp, afp

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00