La Liberté

16.06.2019

Nouvelle manifestation montre attendue à Hong Kong

La manifestation est prévue entre un parc et le siège du Parlement de Hong Kong (archives). © KEYSTONE/AP/VINCENT YU
La manifestation est prévue entre un parc et le siège du Parlement de Hong Kong (archives). © KEYSTONE/AP/VINCENT YU


16.06.2019

Une nouvelle manifestation monstre est attendue dimanche à Hong Kong malgré la suspension la veille du projet de loi visant à autoriser les extraditions vers la Chine. Le texte est à l'origine depuis une semaine d'une vague inédite de colère et de violences.

Les organisateurs de la manifestation entendent maintenir la pression sur la chef de l'exécutif pro-Pékin de Hong Kong, Carrie Lam, qui a annoncé samedi la suspension du projet controversé. Ils réclament le retrait définitif de ce texte jugé dangereux pour les droits de l'homme, ainsi que la démission de Mme Lam et ses excuses pour la répression musclée des manifestations par la police ces derniers jours.

Jimmy Sham, du Civil Human Rights Front, a comparé le projet de loi à un "couteau" s'étant abattu sur Hong Kong. "Il a presque atteint notre coeur. Maintenant, le gouvernement dit qu'il ne l'enfoncera pas davantage, mais il refuse aussi de le ressortir", a-t-il dit devant des journalistes.

Dimanche après-midi, la manifestation doit avoir lieu sur l'île de Hong Kong entre un parc et le siège du Parlement. Il s'agit du même parcours que celui de la marche qui, une semaine plus tôt, avait selon ses organisateurs rassemblé un million de personnes dans ce territoire de sept millions d'habitants.

Ressentiment plus large

Mercredi, Hong Kong avait connu les pires violences politiques depuis sa rétrocession à la Chine en 1997. Une nouvelle manifestation rassemblant des dizaines de milliers de personnes avait été dispersée par la police à l'aide de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc.

La police a justifié la vigueur de son action par les actes de violence perpétrés par certains manifestants. Mais l'opposition l'accuse de prendre prétexte des violences d'une infime minorité pour se déchaîner sur l'ensemble des protestataires.

Déclenché par le projet de loi sur les extraditions, le mouvement de protestation exprime aussi un ressentiment beaucoup plus large de la population de Hong Kong contre Carrie Lam et contre Pékin, accusés de rogner depuis des années les libertés dont jouit l'ancien territoire britannique, estiment les analystes.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00