La Liberté

08.11.2018

Objectif atteint pour le FCZ, malgré une défaite

Jedvaj devance Bangura et marque pour le Bayer Leverkusen. © KEYSTONE/AP/MARTIN MEISSNER
Jedvaj devance Bangura et marque pour le Bayer Leverkusen. © KEYSTONE/AP/MARTIN MEISSNER


08.11.2018

Zurich est qualifié pour les 16es de finale d'Europa League, malgré sa défaite 1-0 contre le Bayer Leverkusen jeudi. Il profite du match nul entre Ludogorets et Larnaca.

C'est un petit cadeau qui a été fait au FCZ. Nul besoin d'appréhender avec tension les derniers matchs d'Europa League, le ticket pour le tour suivant est acquis. Cela grâce au match nul 0-0 entre les deux autres équipes du groupe, de toute façon bien trop faibles pour contester les leaders.

C'est la grosse satisfaction du soir pour les Zurichois. Elle compense largement la petite déception de la défaite contre le Bayer. Certes, il n'est jamais facile pour un club suisse de jouer en Allemagne. Le dernier à en avoir ramené un résultat positif? Servette face au Hertha Berlin (3-0) en 2001. L'entraîneur grenat d'alors était Lucien Favre. C'est dire si cela remonte à loin.

L'idée de voir Ludovic Magnin marcher sur les traces de son illustre mentor était belle. Elle était surtout justifiée par un match très abouti il y a quinze jours au Letzigrund (victoire 3-2). La revanche de la BayArena a offert un tout autre spectacle.

Rien à voir avec l'aller

Il est compliqué d'affirmer que Zurich y est allé petits bras, mais force est d'admettre que les joueurs de Magnin se sont présentés en victimes expiatoires face à un Bayer probablement remonté. Résultat: les Zurichois ont surtout subi, laissant leurs adversaires trouver par eux-mêmes la bonne manière de transpercer la très attentiste défense à 5 du FCZ.

Cela a finalement fonctionné sur un corner. A l'heure de jeu, le très bon ballon de Brandt a été coupé au premier poteau par l'excellente tête de Jedvaj. Une juste punition pour un Zurich qui a trop accepté d'être dominé.

Mais, à vrai dire, on s'attendait peu à ce que Zurich prenne totalement les choses en main. Avec son avance au classement, rien ne l'y obligeait. Reste que l'utilisation du ballon a déçu côté zurichois. Que ce soit avec la peur au ventre ou les pieds qui brûlent, le FCZ a manqué de justesse. Vraiment, tout cela n'avait rien à voir avec la superbe prestation de l'aller.

Pas de quoi pour autant en vouloir à Magnin et ses hommes. L'essentiel est acquis.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00