La Liberté

21.08.2018

Oui à l'éducation numérique et non au téléphone portable

Cesla Amarelle, conseillère d'Etat vaudoise en charge de la formation, a présenté mardi les chantiers de la rentrée scolaire. Au menu: éducation numérique, interdiction de téléphone portable et formation professionnelle. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Cesla Amarelle, conseillère d'Etat vaudoise en charge de la formation, a présenté mardi les chantiers de la rentrée scolaire. Au menu: éducation numérique, interdiction de téléphone portable et formation professionnelle. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT


21.08.2018

L'éducation au numérique sera testée dès la rentrée ce lundi dans dix établissements pilotes vaudois du cycle obligatoire. Une interdiction du téléphone portable durant les cours et lors des récréations y sera également expérimentée.

En supprimant les téléphones portables, Cesla Amarelle, conseillère d'Etat en charge de la formation, veut favoriser la concentration, la réflexion et les interactions dans les préaux, a-t-elle résumé mardi devant la presse à Lausanne. Ces outils pourront cependant être autorisés à des fins pédagogiques.

Cet hiver déjà, la ministre socialiste publiera une directive visant vraisemblablement à une interdiction généralisée des téléphones dans tous les établissements de l'école obligatoire ainsi que dans leurs cours de récréation. Une réflexion menée dans d'autres cantons comme Genève qui s'interroge sur la possibilité d'aller au-delà de l'interdiction des outils électroniques durant les heures de cours déjà prévue dans la loi sur l'instruction publique.

Pas à pas

S'agissant de l'éducation au numérique, Cesla Amarelle souligne qu'elle se fera progressivement. Au total, quinze établissements, soit dix du cycle 1 et cinq relevant de l'enseignement spécialisé ou post-obligatoire, testeront contenus, méthodes ou encore équipements.

"Nous expérimentons d'abord, nous généralisons ensuite", a-t-elle déclaré. Et de préciser que l'introduction débute chez les tous jeunes, à savoir au cycle 1 (4 à 7 ans).

Plus d'écoliers

Plus largement, ce lundi 27 août un peu plus de 120'000 élèves vaudois reprendront le chemin des classes. Au niveau de l'enseignement obligatoire, la tendance observée depuis 2011 se poursuit avec 1000 écoliers supplémentaires à 89’500 cette année et l'ouverture de 62 nouvelles classes.

Au secondaire II, le gymnase accueillera 8’737 élèves à l’école de maturité et 3’196 à l’école de culture générale (+39,7% en quatre ans). Les jeunes suivant une filière conduisant au CFC ou à l’AFP sont au nombre de 16’500 (-4,2% sur quatre ans).

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00