La Liberté

Pas besoin d'une nouvelle loi, dit le président de BKW

Roger Baillod se dit confiant face aux risques de pénurie d'électricité en Suisse (archives). © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Roger Baillod se dit confiant face aux risques de pénurie d'électricité en Suisse (archives). © KEYSTONE/PETER KLAUNZER


Publié le 10.10.2022
Partager cet article sur:


Une réglementation resserrée du secteur de l'électricité n'est pas nécessaire en Suisse, estime le président du groupe énergétique bernois BKW. "Mais on devrait s'assurer que les centrales électriques continuent de fonctionner en cas d'insolvabilité".

Les trois grands groupes électriques suisses Axpo, Alpiq et BKW travaillent à une solution pour éviter cette situation, déclare Roger Baillod dans un entretien diffusé lundi par la Neue Zuercher Zeitung.

Le dirigeant s'oppose par ailleurs à une séparation entre le commerce de l'énergie et les autres activités de l'entreprise. "C'est une plaisanterie", lâche-t-il, expliquant que le commerce est nécessaire pour que les producteurs d'électricité aient à tout moment un acheteur.

Face aux risques de pénurie d'électricité l'hiver prochain en Suisse, il se dit confiant: "Si aucune centrale nucléaire ne tombe en panne en Suisse, je pars du principe que nous passerons l'hiver sans rationnement".

Il rappelle cependant que pour y parvenir, il faut faire des économies d'énergie. Faire de tels efforts déjà aujourd'hui est utile, précise-t-il, car c'est "comme une sorte d'entraînement pour acquérir de l'expérience en cas de pénurie".

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11