La Liberté

22.08.2018

Peines confirmées pour les trois tueurs à gage de Chêne-Bougeries

Le Tribunal fédéral a confirmé les peines prononcées en décembre 2017 par la Chambre d'appel pénale du canton de Genève contre trois Kosovars condamnés pour tentative d'assassinat (archives). © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Le Tribunal fédéral a confirmé les peines prononcées en décembre 2017 par la Chambre d'appel pénale du canton de Genève contre trois Kosovars condamnés pour tentative d'assassinat (archives). © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI


22.08.2018

Le Tribunal fédéral a confirmé les peines infligées par la justice genevoise à trois hommes pour tentative d'assassinat. Ces Kosovars avaient été engagés par un gestionnaire de fortune de Chêne-Bougeries afin de tuer son épouse.

Dans un jugement publié mercredi, la cour fédérale conclut que la Chambre pénale d'appel du canton de Genève n'a pas outrepassé son pouvoir d'appréciation. En décembre 2017, elle avait prononcé des peines de 11 ans et 6 mois, 12 ans et 15 ans contre les trois recourants. Pour mémoire, le mari avait écopé de 16 ans de prison.

Les trois hommes voulaient obtenir de Mon Repos une réduction de ces sanctions. Par jugement de première instance en octobre 2014, ils avaient écopé de peines s'échelonnant entre 7 et 11 ans. Sur recours du Ministère public qui estimait que la lourde culpabilité des auteurs n'avait pas été suffisamment prise en compte, des condamnations de 7 à 13 ans avaient été prononcées en octobre.

Un recours du procureur, qui estimait que l'addition n'était toujours pas suffisante, avait abouti devant le Tribunal fédéral en juillet 2017. Invitée à revoir les condamnations, la Chambre d'appel pénale avait prononcé les peines qui ont été confirmées ce mercredi.

Le gestionnaire de fortune avait demandé une première fois en été 2010 aux trois Kosovars de tuer sa femme. Il avait répété sa demande par la suite. En février 2012, l'un d'eux avait attaqué au couteau l'épouse devant la maison du couple à Chêne-Bougeries et avait fini par l'étrangler. La malheureuse s'en était tirée par miracle. (arrêts 6B_352/2018, 6B_427/2018 et 6B_429/2018 du 27 juillet 2018)

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00