La Liberté

12.06.2019

Peinture jetée contre les bureaux d'Ems-Chemie à Männedorf (ZH)

La conseillère nationale UDC et directrice d'Ems-Chemie assure qu'elle a été mal comprise sur la grève des femmes. © KEYSTONE/WALTER BIERI
La conseillère nationale UDC et directrice d'Ems-Chemie assure qu'elle a été mal comprise sur la grève des femmes. © KEYSTONE/WALTER BIERI


12.06.2019

Des inconnus ont jeté de la peinture contre l'entrée des bureaux d'Ems-Chemie à Männedorf (ZH) dans la nuit de mardi à mercredi. L'entreprise attribue cette action à un groupe de grévistes féminines. Une plainte a été déposée pour dommages à la propriété.

"Différents médias ont faussement cité Magdalena Martullo (-Blocher, ndlr) en lien avec la grève des femmes", écrit le groupe grison dans un communiqué diffusé mercredi.

"Une grève entraînerait la résiliation de la convention collective de travail", déclarait le 11 mai dernier dans la Schweiz am Wochenende la conseillère nationale UDC, qui dirige Ems-Chemie.

Le communiqué de mercredi indique que Magdalena Martullo-Blocher a dit le 8 mai à l'hebdomadaire que les employées pouvaient "naturellement prendre part à la grève des femmes sur leurs vacances ou sur leur temps de travail annuel". "Toutefois, selon la convention collective, les syndicats sont en général tenus de ne pas conduire d'actions de mobilisation pour des grèves dans l'entreprise."

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00