La Liberté

14.12.2018

Percée d'une coalition kurdo-arabe dans un bastion de l'EI

Les FDS sont entrés dans Hajine le 6 décembre (archives). © KEYSTONE/AP/HUSSEIN MALLA
Les FDS sont entrés dans Hajine le 6 décembre (archives). © KEYSTONE/AP/HUSSEIN MALLA


14.12.2018

Les forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants soutenus par les Etats-Unis, sont entrées à Hajine, dernier bastion urbain tenu par l'EI sur la rive orientale de l'Euphrate. L'offensive a été facilitée par l'appui aérien apporté par la coalition.

"Les FDS ont avancé dans Hajine et leur progression se déroule bien", a commenté le colonel Sean Ryan, porte-parole de la coalition dirigée par les Etats-Unis, tout en ajoutant qu'il était encore trop tôt pour dire que la localité était tombée aux mains de l'alliance de miliciens kurdes et arabes.

Après être entrés le 6 décembre dans Hajine, les FDS ont "rapidement progressé", jusqu'à repousser les djihadistes à l'extrémité est de la localité, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG proche des rebelles syriens.

"Les FDS ont réussi à briser les lignes de défense de l'EI, après avoir massé des forces importantes et avec le soutien des frappes aériennes de la coalition", a souligné l'OSDH. "Les combats au sol et les raids aériens se poursuivent dans l'est de Hajine". L'avancée des FDS est ralentie par les mines installées par les djihadistes.

Djihadistes en fuite

Un porte-parole des FDS a annoncé mercredi sur son compte Twitter que les forces avaient "libéré le centre-ville et la grande mosquée" de Hajine. "Désormais les éléments de l'EI sont présents dans des tunnels, mais aussi à l'extrémité Est de la ville", a souligné l'OSDH.

Selon un ancien habitant, resté en contact avec des proches qui ont récemment quitté la ville, la plupart des combattants de l'Etat islamique (EI), qu'il chiffre à plusieurs centaines, ont fui la ville, pour se retrancher dans des villages des alentours.

Si la ville de Hajine est reprise par les FDS, l'EI n'aura plus sous son contrôle que les villages de Soussa et al-Chaafa, également situés dans ce dernier bastion des islamistes.

Depuis le début de l'offensive le 10 septembre, plus de 500 combattants des FDS ont été tués, contre plus de 900 djihadistes de l'EI, selon l'ONG.

Outre cet ultime réduit, les islamistes de l'EI se trouvent également dans un secteur du désert syrien qui s'étend du centre du pays à la province de Deir Ezzor, où des affrontements sporadiques les opposent aux forces de Damas, selon l'OSDH.

ats, reu, afp

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00