La Liberté

20.02.2019

Personnel de l'Etat de Fribourg contre la réforme des pensions

Le personnel de l'Etat de Fribourg s'oppose à la réforme de sa caisse de pension, à l'instar de son homologue de la ville de Fribourg qui a obtenu des améliorations après une grève d'un demi-jour lundi. © KEYSTONE/ADRIEN PERRITAZ
Le personnel de l'Etat de Fribourg s'oppose à la réforme de sa caisse de pension, à l'instar de son homologue de la ville de Fribourg qui a obtenu des améliorations après une grève d'un demi-jour lundi. © KEYSTONE/ADRIEN PERRITAZ


20.02.2019

Le personnel de secteur public fribourgeois manifeste contre les conditions de l'assainissement de la Caisse de prévoyance du personnel de l'Etat de Fribourg (CPPEF). Quelques centaines d'employés sont attendus mercredi en fin d'après-midi à Fribourg.

La réforme de la CPPEF, menée par le conseiller d'Etat en charge des finances Georges Godel, suscite des oppositions en l'état. Le dossier se poursuit au moment où celui de l'assainissement de la Caisse de pension du personnel de la ville de Fribourg (CPPVF) a trouvé son épilogue lundi soir devant le Conseil général, après la grève d'une partie des employés de la ville l'après-midi même.

Des revendications

Réuni en assemblée le 29 janvier, avec près de 600 participants, le personnel de l'Etat a dit alors rejeter les options retenues par le Conseil d'Etat. Les employés sont représentés par la Fédération des associations du personnel des services publics du Canton de Fribourg (Fede) et le Syndicat suisse des services publics (SSP).

Au terme des débats, à Givisiez (FR), qui ont duré près de deux heures, les participants ont adopté une résolution rappelant au Conseil d'Etat ses responsabilités. Dans le détail, l'assemblée a rejeté les trois variantes proposées par le gouvernement, dont le projet a déjà suscité passablement de remous depuis l'an passé.

L'assemblée a constaté globalement que le projet gouvernemental "constituait une péjoration sans précédent des conditions de retraite du personnel de l'Etat de Fribourg". Elle a exigé aussi que le Conseil d'Etat négocie "impérativement" avec les partenaires sociaux une amélioration des propositions formulées par ses soins.

Grève évoquée

L'objectif de la démarche consiste à aboutir à un nouveau projet comprenant une meilleure répartition des efforts et une variante impliquant une hausse des cotisations des deux côtés. Le projet de révision du gouvernement fribourgeois se trouve en consultation jusqu'au 15 mars.

Après la mobilisation de mercredi sur la place Georges-Python, à Fribourg, le personnel de l'Etat se réunira à nouveau en assemblée le 27 février, afin d'évaluer les derniers développements, notamment du côté du Conseil d'Etat. Le personnel tranchera alors sur l'éventuelle organisation d'une journée d’action et de grève le 13 mars.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00