La Liberté

23.09.2021

PLR: Luisier, Moret et Borloz sur le ticket pour le Conseil d'Etat

La conseillère d'Etat sortante Christelle Luisier (2e depuis la gauche) a été la première candidate des cinq prétendants à être désignée par le congrès du PLR Vaud mercredi soir à Tolochenaz pour figurer sur le ticket PLR pour l'élection au Conseil d'Etat de mars prochain. © Keystone/MARTIAL TREZZINI
La conseillère d'Etat sortante Christelle Luisier  (2e depuis la gauche) a été la première candidate des cinq prétendants à être désignée par le congrès du PLR Vaud mercredi soir à Tolochenaz pour figurer sur le ticket PLR pour l'élection au Conseil d'Etat de mars prochain. © Keystone/MARTIAL TREZZINI
La conseillère d'Etat sortante Christelle Luisier a été la première candidate des cinq prétendants à être désignée par le congrès du PLR Vaud mercredi soir à Tolochenaz, par acclamation, pour figurer sur le ticket PLR pour l'élection au Conseil d'Etat de mars prochain. © Keystone/MARTIAL TREZZINI
La conseillère d'Etat sortante Christelle Luisier a été la première candidate des cinq prétendants à être désignée par le congrès du PLR Vaud mercredi soir à Tolochenaz, par acclamation, pour figurer sur le ticket PLR pour l'élection au Conseil d'Etat de mars prochain. © Keystone/MARTIAL TREZZINI
La conseillère d'Etat sortante Christelle Luisier a été la première candidate des cinq prétendants à être désignée par le congrès du PLR Vaud mercredi soir à Tolochenaz, par acclamation, pour figurer sur le ticket PLR pour l'élection au Conseil d'Etat de mars prochain. © Keystone/MARTIAL TREZZINI
La conseillère d'Etat sortante Christelle Luisier a été la première candidate des cinq prétendants à être désignée par le congrès du PLR Vaud mercredi soir à Tolochenaz, par acclamation, pour figurer sur le ticket PLR pour l'élection au Conseil d'Etat de mars prochain. © Keystone/MARTIAL TREZZINI
Le ticket PLR Vaud gagnant de la soirée (de gauche à droite): Frédéric Borloz, Christelle Luisier et Isabelle Moret. © Keystone/MARTIAL TREZZINI
Le ticket PLR Vaud gagnant de la soirée (de gauche à droite): Frédéric Borloz, Christelle Luisier et Isabelle Moret. © Keystone/MARTIAL TREZZINI
Partager cet article sur:
23.09.2021

Deux femmes et un homme figureront sur le ticket PLR pour la course au Conseil d'Etat vaudois du 22 mars prochain. Christelle Luisier, Isabelle Moret et Frédéric Borloz ont été désignés mercredi soir par les délégués du congrès du PLR Vaud à Tolochenaz.

Il n'aura fallu qu'un tour de vote, mais un long dépouillement, pour choisir les deux candidats accompagnant la conseillère d'Etat sortante Christelle Luisier, plébiscitée, elle, plus tôt dans la soirée par acclamation. Les résultats ont été très serrés. Au total, 413 membres du parti ont pris part au scrutin.

La conseillère nationale Isabelle Moret a obtenu 230 voix et le conseiller national et ancien syndic d'Aigle Frédéric Borloz 227 voix. Ce dernier devance le député au Grand Conseil Alexandre Berthoud de deux petites voix (225 voix). Le député et ancien judoka Sergei Aschwanden ferme la marche avec 138 voix. La majorité absolue était de 206 voix sur 410 bulletins valables.

Assemblée record

Après que chaque candidat se soit présenté devant l'assemblée, les 413 membres du congrès, un record, ont largement opté pour un ticket à trois candidats après un court mais animé débat. Ils se sont finalement ralliés à la direction et au comité directeur du parti, qui plaidaient pour trois représentants, tout comme les candidats eux-mêmes.

Aucun des autres candidats ne revendiquant le siège de l'actuelle cheffe du Département des institutions et du territoire (DIT), élue au gouvernement en février 2020 en remplacement de Jacqueline de Quattro, élue en octobre 2019 au Conseil national, Mme Luisier a été plébiscitée par applaudissement. Ancienne députée au Grand Conseil (2012-2020) et ex-syndique de Payerne (2011-2020), elle fêtera ses 47 ans dans cinq jours.

Elus à Berne favorisés

Le choix de faire figurer la conseillère nationale Isabelle Moret, 50 ans, sur le ticket libéral-radical vaudois ne constituait pas une surprise. Son parcours a plaidé en sa faveur, elle qui a été présidente de la Chambre du peuple en 2020, vice-présidente du PLR Suisse durant huit ans et députée vaudoise durant sept ans (1999-2006).

C'est finalement Frédéric Borloz qui a réussi à voler la vedette aux deux étoiles montantes du PLR Vaud, Alexandre Berthoud et Sergei Aschwanden. Son expérience a visiblement fait la différence, mais de justesse. Hors Conseil d'Etat, le politicien de 55 ans a assumé quasiment toutes les fonctions à l'échelle vaudoise.

Il a oeuvré pendant plus de deux décennies à Aigle, dont quinze ans comme syndic. Il a été député au Grand Conseil de 2002 à 2015, avant de partir pour Berne comme conseiller national. Il a aussi présidé les premières années du PLR vaudois entre 2012 et 2018, après la fusion entre radicaux et libéraux.

Pas de limitation des mandats

En ouverture de soirée, le président du PLR Vaud, Marc-Olivier Buffat, a parlé d'un "congrès historique" qui laissera des traces pour longtemps, évoquant le renouvellement de génération voulu par les instances du parti. "La bataille s'annonce compliquée et difficile", a-t-il affirmé, pour garder les trois sièges au futur gouvernement.

La mini-surprise de la soirée aura finalement été le refus par le congrès de modifier les statuts du parti et de dire non à une limitation des mandats électoraux. La direction et le comité directeur du PLR Vaud avait prévu de la fixer à quinze ans au maximum, soit trois mandats, pour un élu PLR au gouvernement cantonal, et de 16 ans au maximum, soit quatre mandats, pour ses représentants à Berne.

Après un débat nourri, l'assemblée a finalement voté de justesse, par 197 non contre 195 oui, de ne pas modifier les statuts actuels.

Avant ce congrès, les deux actuels conseillers d'Etat Pascal Broulis (quatre mandats) et Philippe Leuba (trois mandats) avaient joué les prolongations pour prendre leur décision de se représenter ou non, faisant durer le suspense et agitant les esprits dans le landerneau libéral-radical vaudois. Le ministre de l'économie Leuba a finalement annoncé le 12 août qu'il ne se représentait pas, suivi une semaine après par le ministre des finances Broulis.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00