La Liberté

26.05.2019

Plus de 40% des Suisses veulent que Berne renégocie avec l'UE

Pour 41% des Suisses, Berne doit exiger de renégocier certains points de l'accord-cadre institutionnel auprès de Bruxelles, selon un sondage Tamedia publié dimanche (image symbolique). © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Pour 41% des Suisses, Berne doit exiger de renégocier certains points de l'accord-cadre institutionnel auprès de Bruxelles, selon un sondage Tamedia publié dimanche (image symbolique). © KEYSTONE/PETER KLAUNZER


26.05.2019

Pour 41% des Suisses, Berne doit exiger de renégocier certains points de l'accord-cadre institutionnel auprès de Bruxelles, selon un sondage Tamedia publié dimanche. Un avis que partage le conseiller fédéral Guy Parmelin en entretien dans le SonntagsBlick.

Pour 32% de ceux qui souhaitent une renégociation, c'est la protection salariale qui doit être améliorée, révèle ce sondage représentatif mené en collaboration avec les politologues de l'entreprise LeeWas. Pour 27%, c'est la directive sur la citoyenneté de l’Union européenne, soit le risque de devoir payer davantage de prestations sociales pour les Européens résidant en Suisse, qui doit être clarifiée.

Lors d'un entretien ce dimanche avec le SonntagsBlick, le ministre de l'Economie Guy Parmelin le dit aussi: la Suisse doit renégocier avec l'Union européenne car le texte en l'état ne réunit pas de majorité. "Nous pouvons faire une contre-offre à Bruxelles! Ensuite nous verrons ce qui est possible. C'est notre travail", souligne-t-il. Le Vaudois constate que la Suisse veut des relations stables avec l'UE mais "lorsqu'un traité ne convient pas, il faut l'adapter", résume-t-il.

La semaine dernière, le porte-parole en chef de la Commission européenne, a répété que l'UE ne fera pas preuve de plus de flexibilité vis-à-vis de l'accord-cadre. On ne voit pas, "ce qu'on pourrait encore négocier". Tous les Etats membres de l'UE soutiennent d'ailleurs cette position.

20% pour une signature rapide

L'étude publiée dans Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung montre aussi que selon 26% des Suisses, l'actuel projet d'accord-cadre avec l'Union européenne doit être rejeté une fois pour toutes. A l'opposé, 20% se disent pour une signature rapide du document.

Ce sondage a été réalisé en ligne entre le 17 et le 19 mai auprès de 14'670 personnes de toute la Suisse. La marge d’erreur est de 2,1%.

Fin mars, un sondage de l'institut gfs.bern mené sur mandat de la faîtière de la pharma, avait conclu que 60% des Helvètes soutenaient, plus ou moins fortement, l’accord-cadre, s'ils devaient voter à ce moment-là.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00