La Liberté

25.08.2019

Plus de 400'000 fans à la Fête fédérale de lutte à Zoug

Plus de 400'000 spectateurs se sont rendus à la Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres de vendredi à dimanche à Zoug. © KEYSTONE/ALEXANDRA WEY
Plus de 400'000 spectateurs se sont rendus à la Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres de vendredi à dimanche à Zoug. © KEYSTONE/ALEXANDRA WEY


25.08.2019

De vendredi à dimanche, plus de 400'000 spectateurs ont assisté à la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres à Zoug. L'événement s'est conclu par le couronnement de Christian Stucki, un nouveau roi qui cette année ne vient pas de Suisse centrale.

La question de savoir qui serait le nouveau vainqueur a duré jusqu'à la dernière minute et était sur toutes les lèvres. Finalement, le duel entre le Bernois et le Lucernois s'est terminé à la faveur du premier devant 56'000 fans massés dans une arène pleine à craquer.

Les festivités avaient déjà commencé vendredi, avec l'accueil de la délégation du comité d'organisation de la Fête fédérale de lutte 2016 à Estavayer-le-Lac (FR) sur la place de la Landsgemeinde de Zoug. Ce n'est que dimanche matin que les Zougois ont pu reprendre la bannière de la Fête lors d'une cérémonie officielle dans l'arène principale.

Ueli Maurer célèbre les valeurs suisses

Plus de 1000 sonneurs de cloches, jodleurs, lanceurs de drapeaux, participants en costumes traditionnels et musiciens se sont ensuite rassemblés autour des sept anneaux de sciure, alors que la calèche et ses quatre chevaux faisait entrer les membres du comité présidentiel de la Fête ainsi que le président de la Confédération Ueli Maurer.

Le conseiller fédéral s'est réjoui du plus grand événement sportif de Suisse, proche des racines suisses. "La lutte est liée à nos valeurs", a dit Ueli Maurer. "Être meilleur et vouloir gagner". Le célèbre duo de musiciens Trauffer et Gölä ont assuré l'animation.

Deux hôtes de marque ont assisté à ces joutes helvétiques: Le roi des Tonga, un micro-Etat de Polynésie dans l'Océan Pacifique, ainsi que le Prince Albert de Monaco, a confirmé le président du comité d'organisation, Heinz Tännler.

Lors de sa conférence de presse de clôture dimanche soir, M. Tännler a qualifié cette dernière Fête fédérale de joyeux événement. Tout s'est déroulé dans le calme et l'ambiance a été pacifique. Le nouveau roi bernois a bien mérité sa couronne, même si lui aurait préféré voir un autre à sa place, a plaisanté le président.

ats

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00