La Liberté

12.09.2019

Plus de glacier d'Aletsch en 2100 si rien n'est fait pour le climat

Même si le climat se figeait au niveau actuel, le glacier d'Aletsch diminuerait de moitié d'ici à 2100 (archives). © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Même si le climat se figeait au niveau actuel, le glacier d'Aletsch diminuerait de moitié d'ici à 2100 (archives). © KEYSTONE/ANTHONY ANEX


12.09.2019

Le majestueux glacier d'Aletsch (VS) aura disparu en 2100 si le réchauffement climatique se poursuit de manière effrénée. Dans le meilleur cas de figure, son volume ne représentera que 40% de sa masse actuelle. Une étude de l'EPF Zurich le révèle.

Les chercheurs Guillaume Jouvet et Matthias Huss ont développé un modèle informatique tridimensionnel du plus grand glacier alpin, afin de se rendre compte de son aspect en l'an 2100, a indiqué jeudi l'EPFZ. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue scientifique "Journal of Glaciology".

Pour simuler sa fonte, ils ont entré différents scénarios régionaux d'évolution climatique dans l'ordinateur: un réchauffement moyen de 1 à 2 degrés, un deuxième de 2 à 4 degrés et un troisième de 4 à 8 degrés, par rapport à la période de référence entre 1960 et 1990 après laquelle le réchauffement climatique s'est fortement accéléré. Ils ont aussi intégré dans leur simulation l'évolution du climat au cours des dix dernières années.

Animation graphique

Sur le site en ligne des chercheurs, une animation graphique montre la fonte du glacier en version accélérée jusqu'à ce que la glace ait quasi entièrement disparu. Seules quelques traînées isolées de glace subsisteraient en effet, selon les chercheurs, si rien n'est entrepris contre le réchauffement climatique.

Si la communauté internationale réussit à mettre en oeuvre l'Accord de Paris sur le climat, et à réduire rapidement et massivement les émissions de CO2, le climat se stabiliserait vers le milieu du siècle. Pour le glacier d'Aletsch, une telle évolution permettrait de sauver 40% de son volume actuel d'ici à 2100, explique Guillaume Jouvet à Keystone-ATS. Elle nécessite cependant un effort important.

Et même s'il était possible de figer le réchauffement climatique au niveau actuel, le glacier continuerait à fondre jusqu'à perdre la moitié de son volume actuel d'ici à la fin du siècle. Les grands glaciers réagissent en effet à retardement à l'évolution climatique.

http://people.ee.ethz.ch/~jouvetg/the-aletsch-glacier-module

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00