La Liberté

Portland: les manifestations vont se poursuivre

Après le retrait des troupes fédérales, la plupart des manifestations se sont déroulées dans le calme à Portland. © KEYSTONE/AP/Noah Berger
Après le retrait des troupes fédérales, la plupart des manifestations se sont déroulées dans le calme à Portland. © KEYSTONE/AP/Noah Berger


Publié le 03.08.2020
Partager cet article sur:


Après le retrait partiel des troupes fédérales à Portland, aux Etats-Unis, des manifestants ont assuré ce week-end qu'ils allaient poursuivre la lutte qu'ils mènent depuis des semaines. Samedi et dimanche, la plupart des manifestations se sont déroulées dans le calme.

"Au vu de l'énergie" qui règne parmi les protestataires, "le mouvement ne va pas s'arrêter tant qu'il n'y aura pas un changement définitif", a assuré Sierra Boyne, une Noire de 19 ans, prenant à témoin une centaine de personnes qui l'entouraient.

La zone qui a récemment été le théâtre d'affrontements, le quartier qui entoure le tribunal fédéral de Portland, a été généralement calme samedi et dimanche. Mais des heurts ont eu lieu ailleurs à Portland entre des policiers et une foule qui leur lançait des bouteilles.

Après des jours d'une colère renforcée par le déploiement de troupes fédérales par le président américain Donald Trump, l'odeur du gaz lacrymogène persiste dans certains quartiers.

Revenir aux demandes initiales

Une grande partie de la tension qui avait longtemps régné s'est dissipée. Mais plusieurs manifestants ont assuré comme Sierra Boyne qu'ils n'allaient pas reculer. Des dirigeants du mouvement Black Lives Matter, intervenant devant plusieurs milliers de personnes, les ont appelés à "recentrer" leurs efforts.

Pour eux, l'accent ne doit plus porter désormais sur l'exigence de retrait des troupes fédérales, mais revenir sur les demandes initiales de justice raciale qui ont animé de très nombreuses manifestations à travers les Etats-Unis à la suite de la mort de George Floyd, cet Afro-Américain décédé après son arrestation par la police en mai à Minneapolis.

Le calme relatif qui a régné à Portland ces derniers jours s'est installé après que Washington a accepté de retirer les troupes fédérales dans le cadre d'un accord avec la gouverneure de l'Oregon, l'Etat dans lequel se trouve Portland. L'accord prévoyait que la police de l'Etat soit déployée pour protéger le tribunal fédéral des attaques des manifestants.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11