La Liberté

18.11.2018

Près de 900 doudous soignés au CHUV ce week-end

Un enfant donne des soins à une peluche avec l'aide d'une étudiante en médecine lors de la 11ème édition de l'Hôpital des Nounours dimanche au CHUV à Lausanne. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Un enfant donne des soins à une peluche avec l'aide d'une étudiante en médecine lors de la 11ème édition de l'Hôpital des Nounours dimanche au CHUV à Lausanne. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Un enfant soigne une peluche au CHUV à Lausanne. © KEYSTONE/GABRIEL MONNET
Un enfant soigne une peluche au CHUV à Lausanne. © KEYSTONE/GABRIEL MONNET
L'éléphant soigné par un junior dimanche au CHUV s'est apparemment cassé le bras. © KEYSTONE/GABRIEL MONNET
L'éléphant soigné par un junior dimanche au CHUV s'est apparemment cassé le bras. © KEYSTONE/GABRIEL MONNET
Le requin en peluche avait besoin d'une petite piqîre. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Le requin en peluche avait besoin d'une petite piqîre. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT


18.11.2018

Pas loin de 900 enfants de quatre à dix ans sont venus faire soigner leur doudou samedi et dimanche au CHUV à Lausanne lors de la 11e édition de l'Hôpital des nounours. Une opération qui permet de dédramatiser le monde de l'hôpital.

Chaque jour, les quelque 40 nounoursologues de service, des étudiants en médecine et en soins infirmiers, ont examiné nounours, poupées et autres doudous. "Cette année, il y a eu beaucoup de pattes cassées mais aussi pas mal de gastros", a raconté à Keystone-ATS Nastia Junod, du comité d'organisation.

De la suture à l'AVC

En fonction des bobos, les enfants ont pris part aux différentes activités de soins, comme opérer, faire un pansement, des sutures, une radiographie ou poser un plâtre, le tout de manière ludique. "Nous avons également beaucoup de blessés à recoudre", a poursuivi Mme Junod.

Certains doudous souffraient de maux plus graves: l'un d'eux était atteint d'un AVC, comme probablement un membre de la famille de l'enfant, a expliqué la responsable. Un autre a même été opéré de la vésicule biliaire.

Découvrir l'ambulance

Parmi les nouveautés de cette année, des étudiants ambulanciers ont fait découvrir les secrets de leur véhicule aux petits. Les enfants ont également été sensibilisés à l'appel au 144. Enfin, des étudiants de l'association Escolares ont créé des lunettes pour les doudous et proposé des examens de la vue aux enfants.

Pendant la semaine, de lundi à vendredi, l'Hôpital des nounours avait déjà accueilli de nombreuses classes. Entre 150 à 200 personnes ont été impliquées dans cette 11e édition.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00