La Liberté

07.11.2018

Pro Natura récompense deux projets contre la pollution lumineuse

L'éclairage artificiel est néfaste pour les animaux, rappelle Pro Natura. © KEYSTONE/LUKAS LEHMANN
L'éclairage artificiel est néfaste pour les animaux, rappelle Pro Natura. © KEYSTONE/LUKAS LEHMANN


07.11.2018

Deux projets environnementaux, l'un grison, l'autre berno-fribourgeois, ont pour la première fois remporté ensemble le Prix Elisabeth et Oscar Beugger. Ils visent tous deux à protéger la faune de la pollution lumineuse, mais avec des approches différentes.

Le projet "Eclairage public à luminosité réduite", de la commune de Fläsch (GR), prévoit de diminuer la pollution lumineuse et la consommation d'énergie sur tout le territoire du village, a communiqué mercredi Pro Natura. Le tout en améliorant la qualité de l'éclairage.

Il comprend une réduction du nombre de sources lumineuses, un dispositif permettant de les faire fonctionner à la demande et une adaptation de la température et du spectre de l'éclairage public. Ces mesures profiteront notamment à deux genres de chauves-souris menacés, les murins et les rhinolophes, qui nécessitent des "couloirs" d'obscurité pour gagner leurs territoires de chasse.

Sensibilisation

Porté par la société de développement de la région du Gantrisch, qui regroupe 21 communes bernoises et une fribourgeoise, le projet "Paysage nocturne dans le parc naturel du Gantrisch" veut offrir à ses hôtes "la possibilité de contempler à nouveau la voûte nocturne dans sa splendeur originelle". Il vise à sensibiliser aux bienfaits d'une gestion efficiente des sources lumineuses pour la faune et la flore mais aussi pour les humains.

Le catalogue de mesures va de visites nocturnes à l'observatoire astronomique à une réglementation "intelligente" de l'éclairage sur le territoire du parc, en passant par la recherche et le monitorage. La réalisation de toutes ces idées dépendra de l'engagement des communes et de la population, précise le communiqué de Pro Natura.

Eclairage néfaste

L'organisation de protection de la nature rappelle que l'éclairage artificiel est néfaste pour les animaux. "Les espèces nocturnes se voient contraintes de réduire leur rayon d'action, ce qui limite leur accès à la nourriture. Les oiseaux migrateurs sont privés de leurs repères. Les insectes sont irrésistiblement attirés par les lumières et en meurent. Leurs prédateurs en sont eux-mêmes affectés."

L'un des plus importants dans le domaine en Suisse, le Prix Elisabeth et Oscar Beugger est décerné tous les deux ans à des projets environnementaux. Il est remis par Pro Natura sur mandat de la Fondation Emanuel et Oscar Beugger, créée à Bâle en 2004 par Elisabeth Beugger en mémoire de son mari et de son père. Il est doté de 50'000 francs. Les deux lauréats de cette année se partagent cette somme.

Val-de-Ruz éteint ses lampadaires

Hasard du calendrier, l'attribution du prix 2018 est intervenue au lendemain de la décision inédite prise par le législatif de Val-de-Ruz (NE) d'arrêter l'éclairage public durant la nuit. D'ici à la fin de l'année prochaine, les lumières des 15 villages qui composent cette commune de 17'000 habitants seront éteintes de minuit à 4h45, sauf celles des passages pour piétons.

www.pronatura.ch/fr/prix-beugger

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00