La Liberté

10.07.2020

Red Bull et Racing Point ferment la porte à Vettel pour 2021

Sebastian Vettel ne rejoindra pas le "taureau" autrichien. © KEYSTONE/EPA/FIA/F1 HANDOUT
Sebastian Vettel ne rejoindra pas le "taureau" autrichien. © KEYSTONE/EPA/FIA/F1 HANDOUT
Partager cet article sur:
10.07.2020

Les écuries de Formule 1 Red Bull et Racing Point ont fermé la porte à un recrutement la saison prochaine de l'Allemand Sebastian Vettel, dont le contrat avec Ferrari ne sera pas renouvelé.

"Bien sûr, la question s'est posée", a reconnu sur la chaîne britannique Sky Sports F1 Christian Horner, le team principal de Red Bull, écurie avec laquelle Sebastian Vettel a remporté quatre titres mondiaux de 2010 à 2013.

"Nous ne nous attendions pas à ce qu'il soit sur le marché cette année et notre engagement va à nos pilotes actuels, a-t-il poursuivi. Nous pensons que nous avons un excellent duo en Max (Verstappen) et Alex (Albon) et que nous avons là aussi grand potentiel pour l'avenir."

"Malheureusement, (le recrutement de Vettel) n'est pas possible pour nous", a conclu Horner.

Le dirigeant de Racing Point (qui deviendra Aston Martin en 2021), Otmar Szafnauer, a pour sa part réitéré en conférence de presse avoir conclu des contrats "de longue durée" avec ses pilotes, le Mexicain Sergio Pérez et le Canadien Lance Stroll, le fils du propriétaire de l'équipe.

"Il serait donc tout simplement logique que nous n'ayons pas de place", a-t-il affirmé.

L'avenir de Vettel est en suspens depuis l'annonce surprise mi-mai de sa séparation d'avec Ferrari l'an prochain.

Le pilote de 33 ans a répété jeudi ne pas être "pressé de décider" de son avenir, entre nouveau contrat "avec une équipe compétitive" uniquement, "congé sabbatique" ou "retraite".

Une autre porte s'était fermée pour lui la veille avec l'officialisation du recrutement par Renault du double champion du monde espagnol Fernando Alonso, éloigné des paddocks de F1 depuis fin 2018.

Vettel avait à cette occasion confirmé avoir eu des discussions "pas très concrètes" avec Renault, qui n'a jamais caché sa préférence pour Alonso. "Ca ne change pas grand-chose pour moi", avait poursuivi l'Allemand.

Celui-ci avait aussi reconnu que sa réponse à une éventuelle offre de Red Bull "serait probablement oui", l'écurie disposant d'une voiture capable de gagner.

ats, afp

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00