La Liberté

24.04.2019

Référendums lancés contre les déclassements à Cointrin

A Genève, deux référendums sont lancés contre le déclassement de 22,6 hectares en zones de développement à Cointrin, à proximité de l'aéroport. Quelque 2300 logements y seront construits à la place de villas. Le comité référendaire estime que la zone est trop polluée (archives). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
A Genève, deux référendums sont lancés contre le déclassement de 22,6 hectares en zones de développement à Cointrin, à proximité de l'aéroport. Quelque 2300 logements y seront construits à la place de villas. Le comité référendaire estime que la zone est trop polluée (archives). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER


24.04.2019

A Genève, deux référendums sont lancés contre le déclassement de 22,6 hectares en zones de développement à Cointrin, à proximité de l'aéroport. Environ 2300 logements et 800 emplois y remplaceront des villas.

Le lancement des référendums cantonaux a été publié mercredi dans la Feuille d'avis officielle de la République et canton de Genève, a constaté Keystone-ATS. Réunissant neuf associations d'habitants, le comité référendaire "Non aux futures habitations dans la zone polluée de Cointrin!" a jusqu'au 3 juin pour récolter deux fois 5294 signatures valables.

Horizon 2050

A la demande du Conseil d'Etat, deux lois avaient été traitées en urgence et votées le 10 avril par le Grand Conseil. Elles créent trois zones de développement 3 dans les communes de Meyrin et de Vernier, en lieu et place des zones de villas actuelles.

Le quartier qui doit y voir le jour d'ici à 2050 comptera environ 2300 logements, dont 15% d'utilité publique et au moins 15% de propriété par étage. Par ailleurs, 800 nouveaux emplois seront créés. Pour les partisans du projet, il s'agit de préserver la zone agricole en construisant un quartier mixte à l'intérieur de la couronne urbaine.

Atteintes à la santé

Les référendaires considèrent que l'Etat doit définir des zones d'habitation dans des espaces sains. Selon eux, construire à côté de l'autoroute et de l'aéroport portera atteinte à la santé des habitants, actuels et futurs. En effet, la zone de villas constitue un poumon de verdure, le dernier filtre entre Genève et son aéroport. Sa disparition accroîtra la chaleur en été.

Depuis des années, les habitants mettent en garde contre la pollution provoquée par les avions. "Le bruit sera bien plus fort qu'actuellement en raison de sa réverbération sur les immeubles. Et la pollution de l'air augmentera avec la hausse du trafic aérien", relève Serge Reynaud, vice-président du comité référendaire et président de l'Association Cointrin Ouest.

Les référendaires déplorent aussi la construction de nouveaux bureaux qui resteront vides. Selon eux, ces surfaces viendront s'ajouter aux 300'000 m2 inoccupés dans le canton.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00