La Liberté

15.10.2018

Deux candidats en moins dans la course au Conseil fédéral

Regine Sauter (PLR/ZH) veut continuer de s'impliquer dans sa carrière et dans le travail parlementaire (archives). © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Regine Sauter (PLR/ZH) veut continuer de s'impliquer dans sa carrière et dans le travail parlementaire (archives). © KEYSTONE/PETER KLAUNZER


15.10.2018

Il y a deux papables en moins à la succession de Doris Leuthard et de Johann Schneider-Ammann au Conseil fédéral. La conseillère nationale Regine Sauter (PLR/ZH) et le conseiller d'Etat st-gallois Benedikt Würth (PDC), dont les noms circulaient, renoncent.

Regine Sauter a annoncé sa décision lundi matin sur le réseau social Facebook. Elle juge la fonction de conseillère fédérale attrayante et les nombreux encouragements qu'elle a reçus pour se présenter l'ont réjouie. Mais la directrice de la Chambre économique du canton de Zurich a une carrière passionnante dans laquelle elle veut continuer de s'investir. Elle aime aussi le travail parlementaire.

Regine Sauter soutient la candidature de sa collègue de parti Karin Keller-Sutter (SG), qui part archi-favorite pour remplacer Johann Schneider-Ammann. Pour la Zurichoise, la présidente du Conseil des Etats remplit "toutes les conditions nécessaires pour devenir conseillère fédérale".

"Le coeur dit oui, la tête dit non"

Benedikt Würth a lui informé lundi après-midi la direction de la section cantonale st-galloise du PDC et les médias qu'il renonçait à briguer le siège de Doris Leuthard. "Le coeur dit oui à une candidature, mais la tête dit non", écrit-il dans un communiqué.

Pour le conseiller d'Etat, la Suisse orientale doit être à nouveau représentée au Conseil fédéral, en raison de son poids démographique et économique. Mais Karin Keller-Sutter est la personnalité de la région avec les meilleures chances de l'emporter, selon lui. Et de souligner qu'une élection au gouvernement "dépend des constellations".

Un candidat PDC, une candidate PLR

Avec ces deux défections, tant le PDC que le PLR ne comptent donc pour l'heure qu'une seule candidature officielle. Côté PDC, le conseiller aux Etats zougois Peter Hegglin a fait savoir son intérêt dimanche dans divers médias. Dans les rangs PLR, personne n'a jusqu'à présent osé se présenter face à Karin Keller-Sutter. Mais il se pourrait que des rivaux émergent cette semaine.

Les sections cantonales du PLR ont jusqu'au 24 octobre pour annoncer des candidatures et celles du PDC jusqu'au 25 octobre. Puis les groupes parlementaires feront leur choix respectivement le 16 et le 17 novembre. L'élection proprement dite a lieu le 5 décembre.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00