La Liberté

18.03.2019

Roger Federer: une nouvelle finale "maudite"

Roger Federer: une défaite rageante à Indian Wells. © KEYSTONE/AP/MARK J. TERRILL
Roger Federer: une défaite rageante à Indian Wells. © KEYSTONE/AP/MARK J. TERRILL


18.03.2019

Les finales à Indian Wells se suivent et malheureusement se ressemblent pour Roger Federer. Comme en 2018, le Bâlois a laissé filer un titre qui lui tendait les bras.

Comme l'année dernière lorsqu'il avait galvaudé trois balles de match devant Juan Martin del Potro, Roger Federer n'est pas parvenu à porter l'estocade devant Dominic Thiem. Battu 3-6 6-3 7-5 par l'Autrichien qui cueille son premier titre dans un Masters 1000, le Bâlois gardera encore longtemps dans sa tête le film du huitième jeu du troisième set. A 4-3 0-30, il ratait presque un penalty en coup droit qui lui aurait procuré trois balles de break consécutives. Il en a tout de même joué une dans ce jeu curcial, mais sans pouvoir conclure pour servir au final à 5-3 pour le gain du match.

A 5-5 après être passé à deux points de la victoire à 5-4 30-30, Roger Federer creusait sa propre tombe avec une amortie bien prétentieuse à 30-30 qui a permis à Dominic Thiem de se procurer à son tour une balle de break. Plus incisif en fond de court sur ces ultimes instants de la partie, l'Autrichien la gagnait avant d'enlever à 15 son dernier jeu de service. Après un début d'année bien médiocre, le Viennois a signé en Californie l'un des plus beaux exploits de sa carrière. Il le réalise alors qu'il bénéficie depuis peu du concours du double Champion olympique d'Athènes Nicolas Massu. Le Chilien lui a apporté peut-être cette grinta qui lui manquait encore.

Même s'il s'incline en finale devant un joueur qui a livré un grand match, Roger Federer peut nourrir bien des regrets. Il lui a manqué le relâchement nécessaire dans le "money time" pour enlever une sixième couronne en Californie. Mais il quitte Indian Wells avec la conviction qu'il demeure à 37 ans et demi parfaitement dans le coup alors que ce premier Masters 1000 de l'année a été marqué par le forfait de Rafael Nadal en demi-finale en raison d'une douleur au genou et par les errements de Novak Djokovic, battu sans gloire 6-4 6-4 au troisième tour par Philipp Kohlschreiber. Le leader du moment du "Big Three", c'est bien lui !

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00