La Liberté

Rolls-Royce annonce renouer avec les bénéfices en 2023

Rolls-Royce avait annoncé en octobre la suppression de jusqu'à 2500 emplois dans le monde, soit jusqu'à 6% des effectifs mondiaux (archives). © KEYSTONE/DPA/JESSICA LICHETZKI
Rolls-Royce avait annoncé en octobre la suppression de jusqu'à 2500 emplois dans le monde, soit jusqu'à 6% des effectifs mondiaux (archives). © KEYSTONE/DPA/JESSICA LICHETZKI


Publié le 22.02.2024


Le groupe industriel britannique Rolls-Royce, spécialisé dans les moteurs d'avion, a annoncé jeudi avoir renoué avec les bénéfices annuels en 2023.

Le groupe affiche un résultat positif de 2,4 milliards de livres (2,7 milliards de francs) contre une perte de 1,3 milliard un an plus tôt.

Le plan de transformation mené par le groupe "a généré une performance record en 2023", et ce "malgré un environnement volatil marqué par l'incertitude géopolitique, les défis au niveau des chaînes d'approvisionnement et les pressions liées à l'inflation", a fait valoir le directeur général Tufan Erginbilgic dans un communiqué.

"Les solides performances de Rolls-Royce en 2023 ont propulsé l'entreprise de l'adversité à celle de la plus grande gagnante du FTSE 100 (le principal indice de la Bourse de Londres, ndlr), marquant un revirement significatif", a commenté Natalya Davies, analyste de la société de recherche et de conseil en investissement Edison Group.

Rolls-Royce a notamment vu son chiffre d'affaires progresser de près de 22% l'an dernier à 16,5 milliards de livres, et met aussi en avant la "génération d'une trésorerie record" sur la période.

Le groupe industriel avait annoncé en octobre la suppression de jusqu'à 2500 emplois dans le monde, soit jusqu'à 6% des effectifs mondiaux, pour diminuer ses coûts, dans le cadre d'un plan de redressement mené tambour battant par son nouveau patron.

Le groupe avait déjà fortement taillé dans ses effectifs en supprimant 9000 emplois pendant la pandémie, quand le secteur de l'aviation était paralysé.

Porté par la reprise des voyages aériens, Rolls-Royce avait renoué avec les bénéfices en 2021 après une importante perte l'année précédente, puis le groupe est de nouveau lourdement retombé dans le rouge en 2022, plombé notamment par une charge comptable massive liée à des contrats de change.

M. Erginbilgic, un ex-haut dirigeant de BP qui a pris les rênes de Rolls-Royce début 2023, avait détaillé l'an dernier un ambitieux plan de transformation, qui entendait notamment donner la priorité aux investissements dans "les opportunités les plus rentables".

Outre les moteurs d'avion, le groupe développe en parallèle de nouveaux segments d'activité, comme son programme visant à développer des réacteurs pour de petites centrales nucléaires au Royaume-Uni.

ats, awp, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11