La Liberté

20.09.2018

Sanctions américaines contre la Chine pour l'achat d'armes russes

L'organisme chinois a été sanctionné pour avoir acheté des équipements liés au système de défense anti-aérienne russe S-400 début 2018 (archives). © KEYSTONE/AP Russian Defense Ministry Press Service/VADIM SAVITSKY
L'organisme chinois a été sanctionné pour avoir acheté des équipements liés au système de défense anti-aérienne russe S-400 début 2018 (archives). © KEYSTONE/AP Russian Defense Ministry Press Service/VADIM SAVITSKY


20.09.2018

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi avoir pris pour la première fois des sanctions contre une entité étrangère pour avoir acheté des armes russes. Il s'agit d'une unité de l'armée chinoise qui a acquis des avions de chasse et des missiles sol-air.

Washington a en outre placé 33 personnes et entités russes supplémentaires, dans les secteurs militaire et du renseignement, sur leur liste noire des individus et entités avec lesquels toute transaction est interdite en matière d'armement sous peine de sanctions américaines, ont annoncé des responsables de l'administration Trump.Cette liste comprend désormais 72 personnes et entités, notamment les principales sociétés d'armement russes.

Ces mesures ont été prises dans le cadre d'une loi adoptée l'an dernier par le Congrès américain pour punir les activités "malveillantes" de la Russie, dont l'ingérence dans les élections américaines et son attitude en Ukraine. "C'est une étape importante", a insisté un responsable américain.

Cette loi avait été adoptée par une écrasante majorité du Congrès, mais ratifiée à contre-coeur par le président Donald Trump, soucieux de tenter de se rapprocher de la Russie de Vladimir Poutine comme promis durant sa campagne électorale.

Lorsqu'une première échéance pour annoncer des sanctions contre les pays qui concluent des contrats d'armement avec Moscou était tombée, fin janvier, le département d'Etat américain avait toutefois renoncé à imposer des mesures punitives, assurant que l'effet dissuasif de la loi avait fonctionné. Cette absence de sanctions avait été vivement critiquée par de nombreux parlementaires.

L'unité du ministère chinois de la Défense visée par les annonces de jeudi est sanctionnée pour l'achat d'avions de combat Soukhoï Su-35 fin 2017 et d'équipement lié au système de défense anti-aérienne russe S-400 début 2018.

ats, afp, reu

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00