La Liberté

19.04.2019

Sion chute à Tourbillon contre le FC Bâle

Fickentscher sous pression par les attaquants bâlois © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Fickentscher sous pression par les attaquants bâlois © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT


19.04.2019

La série de cinq matches sans défaite de Sion en Super League s'est arrêtée avec la réception de Bâle lors de la 30e journée vendredi. La bête noire rhénane s'est imposée 3-0 à Tourbillon.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que lorsque Sion et Bâle s'affrontent, il se passe le plus souvent quelque chose. A Tourbillon vendredi soir, on a heureusement plus parlé football qu'arbitrage, contrairement aux dernières confrontations. Car l'opposition des deux candidats à l'Europe a été plaisante.

Intense, dirait-on même. Il y a eu des courses, il y a eu du pressing, il y a donc eu du déchet, mais il y a surtout eu des intentions claires. Les deux équipes ont eu pour idée d'aller de l'avant, mais c'est Bâle qui a paru le plus rompu à l'exercice.

Il faut dire que son jeu direct et rapide est plutôt maîtrisé, même si l'ouverture du score est venue d'une tête de Ricky van Wolfswinkel laissé bien libre par Nietzke au deuxième poteau sur un corner (32e). La mise en pratique sédunoise, en revanche, est moins naturelle et ce n'est pas un hasard si, depuis son siège attitré, le président Christian Constantin est souvent apparu très contrarié par les choix de ses joueurs.

Une série s'arrête, pas l'autre

Cela n'a rien changé, puisque Bâle a breaké par Luca Zuffi sur penalty et un but contre son camp de Anto Grgic en fin de match. Mais pour les Valaisans, une telle défaite ne doit pas être dramatisée. Bien sûr, elle signe le 32e match consécutif sans victoire en Super League contre les Rhénans. Elle marque aussi un coup d'arrêt après une série d'invincibilité de cinq matches.

Mais Sion a simplement été battu par meilleur que lui, malgré quelques occasions franches, à l'instar de celle d'Emir Lenjani à bout portant devant Jonas Omlin (58e). Conclusion? Face à ce genre d'adversaire, s'adapter ne suffit peut-être pas.

Reste que, au classement, ce revers n'est pas sans conséquence dans un championnat où la bataille pour l'Europe se joue sur des détails (et pas seulement juridiques, sachant que le Tribunal Arbitral du Sport doit encore décider si Sion est éligible ou non pour les joutes continentales).

Et dans l'autre match de la soirée, la victoire 3-0 de Lugano contre Zurich (buts de Carlinhos/2 et Brlek) permet aux Tessinois de sérieusement se rapprocher du haut de tableau. L'équipe de Fabio Celestini pointe à la quatrième place, un rang devant Sion mais avec le même nombre de points. Tout sera serré jusqu'au bout.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00