La Liberté

23.09.2018

Tornade dans la région d'Ottawa: une "zone de guerre", dit le maire

Des quartiers entiers ont été ravagés par la tornade à Dunrobin. © KEYSTONE/AP The Canadian Press/SEAN KILPATRICK
Des quartiers entiers ont été ravagés par la tornade à Dunrobin. © KEYSTONE/AP The Canadian Press/SEAN KILPATRICK


23.09.2018

Le maire d'Ottawa, dont la région a été frappée vendredi par une violente tornade, a estimé samedi que certains quartiers ressemblaient à une "zone de guerre". Le phénomène météorologique a provoqué de très importants dégâts et fait une trentaine de blessés.

Selon l'agence officielle Environnement Canada, citée par plusieurs médias, la tornade a été classée en catégorie 3 sur 5 de l'échelle Fujita, soit avec des vents pouvant atteindre 250 km/h.

Le maire, Jim Watson, s'était rendu dès vendredi soir dans la commune de Dunrobin à l'ouest d'Ottawa, l'une des deux zones les plus touchées par la tornade avec la commune de Gatineau, au nord de la capitale dans la province voisine du Québec.

"C'est comme si une bombe était tombée sur le quartier (...) On aurait dit quelque chose comme une scène de cinéma ou une zone de guerre", a-t-il affirmé. Il a estimé que sa ville avait connu le pire coup de vent depuis une tempête de grêle et de verglas, qui avait ravagé la région en 1998. "Il y avait littéralement des dizaines et des dizaines, 60 d'après ce que j'ai compris, d'habitations détruites au moins partiellement".

Une trentaine de personnes ont été blessées lors du passage de la tornade, survenue vendredi en fin d'après-midi dans une zone à cheval sur l'Ontario et le Québec. Six blessés ont dû être hospitalisés, et deux d'entre eux se trouvaient dans un état critique samedi, selon l'hôpital de la ville.

A Dunrobin comme à Gatineau, des dizaines de maisons ont été endommagées, des voitures ont été emportées et des arbres arrachés. Plusieurs centaines de personnes ont dû être évacuées, parfois avec l'aide de la Croix-Rouge.

La tornade a également fait tomber des dizaines de poteaux électriques dans toute la région,. Plusieurs dizaines de milliers de personnes se trouvaient sans électricité samedi après-midi. Un retour à la normale "prendra des jours", a prévenu M. Watson.

La région entre Ottawa et Montréal, dans le centre-est du Canada, subit chaque année une dizaine de tornades en moyenne, en général en juin ou juillet, très rarement d'une telle violence, selon les experts.

ats, afp

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00