La Liberté

21.01.2019

Trump ou pas, Davos sera sous haute sécurité pendant le WEF

Tenues de camouflage blanches de rigueur pour les forces spéciales, qui étaient déjà en place sur les toits de Davos lundi. © KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER
Tenues de camouflage blanches de rigueur pour les forces spéciales, qui étaient déjà en place sur les toits de Davos lundi. © KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER


21.01.2019

Donald Trump ou pas, d'importants moyens sécuritaires ont comme chaque année été engagés pour le Forum économique mondial (WEF) de Davos, qui s'ouvre mardi. Des forces de police de tous les cantons et du Liechtenstein ainsi que l'armée sont mobilisées.

Jusqu'à 5000 soldats peuvent être déployés si besoin, a déclaré lundi le commandant de la police grisonne et chef de la sécurité du WEF, Walter Schlegel, à Davos. C'est la 17e fois que la grande muette assure la protection des personnes et des biens ainsi que la surveillance de l'espace aérien durant la manifestation.

L'espace aérien est verrouillé dans un rayon de 46 kilomètres autour de la station grisonne et jusqu'à 6000 mètres d'altitude. L'Autriche et l'Italie, pays voisins de la Suisse, sont impliquées dans le dispositif, a précisé le commandant de corps Aldo Schellenberg.

Depuis les attentats de Paris en 2015, le niveau d'alerte terroriste a augmenté en Suisse. Il s'agit de rester vigilant et de ne pas tomber dans la routine, pour Walter Schlegel. Le groupe Etat islamique (EI) constitue toujours une menace, tout comme les actes terroristes en général. Un individu isolé peut obtenir un niveau élevé d'attention en menant une action spectaculaire.

Budget de 9 millions de francs

Les frais de sécurité financés conjointement par la Confédération, le canton des Grisons, le WEF et la commune de Davos sont fixés comme les années précédentes à 9 millions de francs. Il est peu probable qu'ils soient dépassés, selon Walter Schlegel. L'intervention de l'armée se chiffre, elle, à 32 millions, soit le coût normal d'un cours de répétition.

Environ 3000 participants de 90 pays sont attendus au grand raout économique jusqu'à vendredi. Parmi eux, 120 bénéficient d'une protection internationale. Le président américain Donald Trump, qui s'était rendu au WEF l'an dernier, a cette fois annulé sa venue en raison de la crise budgétaire aux Etats-Unis. La Première ministre Theresa May et le président français Emmanuel Macron ne seront pas non plus de la partie.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00