La Liberté

20.09.2018

Un an de prison ferme pour une rixe à Reinach (BL)

L'enquête sur la rixe de Reinach (BL) a duré quatre ans et le procès a compté 28 audiences (photo symbolique). © KEYSTONE/EPA/AKHTAR SOOMRO
L'enquête sur la rixe de Reinach (BL) a duré quatre ans et le procès a compté 28 audiences (photo symbolique). © KEYSTONE/EPA/AKHTAR SOOMRO


20.09.2018

Le principal prévenu du procès pour une rixe dans une école de sport de combat en 2014 à Reinach (BL) écope de 33 mois de prison dont 12 ferme. Il a été reconnu coupable de séquestration et de lésions corporelles.

Le principal accusé, un Portugais âgé de 41 ans, et 16 autres prévenus ont été jugés par le Tribunal pénal de Muttenz (BL) pour des faits remontant au 24 février 2014. Un groupe a attaqué des sportifs, dont des mineurs, qui s'entraînaient dans un centre de sport de combat à Reinach. Six personnes ont été blessées.

Le Portugais écope d'un an de prison ferme et de 21 mois avec sursis pendant deux ans. Il a été reconnu coupable de séquestration, lésions corporelles, tentatives de lésions corporelles graves et agression.

Peines pécuniaires et acquittements

Quatre prévenus ont été condamnés à des peines de prison avec sursis allant de 14 à 19 mois. Douze écopent de peines pécuniaires avec sursis. Les peines pécuniaires vont de 50 à 285 jours-amendes dont le montant varie.

Sept prévenus ont été acquittés pour la rixe proprement dite. Ils reçoivent des dommages-intérêts allant de 200 à 600 francs. La présidente du tribunal a souligné qu'il a été difficile de prouver la participation de certains accusés à l'agression. La vidéo de l'attaque n'a pas permis d'identifier avec certitude tous les agresseurs qui étaient masqués.

Les 17 prévenus étaient notamment accusés de lésions corporelles, tentatives de lésions corporelles graves, d'agressions, de séquestrations et de violation de domicile. Certains étaient aussi inculpés pour émeute, violence et menace contre des fonctionnaires, violation de la loi sur les armes, infractions à la loi fédérale sur les stupéfiants et faux témoignage.

Deux kickboxeurs

Les deux principaux protagonistes de la rixe, deux kickboxeurs, se connaissent depuis longtemps. La victime principale s'entraînait chez le meneur des agresseurs. La relation entre les deux sportifs s'est envenimée et les provocations mutuelles ont mené à la rixe de février 2014.

L'enquête a duré quatre ans. Le dossier complet de l'affaire compte 30'000 pages. Le procès s'est étalé sur 28 audiences. Avec 17 prévenus et leurs avocats, la salle du tribunal était pleine. Le public et les médias ont pu suivre le procès par vidéo dans une salle voisine.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00