La Liberté

28.02.2020

Coronavirus: un cas dans le canton de Vaud et 19 en attente

La conseillère d'Etat Rebecca Ruiz a fait le point vendredi sur l'avancée du coronavirus dans le canton de Vaud. © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
La conseillère d'Etat Rebecca Ruiz a fait le point vendredi sur l'avancée du coronavirus dans le canton de Vaud. © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
La conseillère d'Etat Rebecca Ruiz a fait le point vendredi sur l'avancée du coronavirus dans le canton de Vaud. © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
La conseillère d'Etat Rebecca Ruiz a fait le point vendredi sur l'avancée du coronavirus dans le canton de Vaud. © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Partager cet article sur:
28.02.2020

Le canton de Vaud ne compte toujours qu'un seul cas confirmé sur son territoire, tandis que 19 autres sont en attente, ont indiqué vendredi les autorités. Elles assurent que la situation est sous contrôle et que le système sanitaire est prêt dans le canton.

"Il n'y a aucune évidence de transmission interhumaine à l'intérieur du territoire du canton de Vaud", a affirmé devant les médias la cheffe de la santé Rebecca Ruiz. Il s'agit pour l'instant uniquement de cas importés, surtout d'Italie du Nord, a précisé le médecin cantonal Karim Boubaker, également présent à la conférence de presse.

La personne contaminée, dont le cas a été dévoilé jeudi soir, est un frontalier de 49 ans domicilié dans l'Ain en France voisine. Il se trouve actuellement hospitalisé au CHUV avec son épouse et son fils de 14 ans. Son état de santé n'inspire pas d'inquiétudes, selon le médecin cantonal. Le résultat du test de l'épouse devait être connu vendredi après-midi. Des contacts ont aussi été pris avec les employeurs vaudois du couple français.

Le canton a comptabilisé jusqu'ici 102 cas testés négatifs. Dix-neuf autres sont encore en attente. "La situation évolue évidemment d'heure en heure", a rappelé M. Boubaker.

Voyages d'étude et camps annulés

De son côté, le directeur du CHUV Philippe Eckert a souligné que son établissement était "prêt à un éventuel afflux" de patients contaminés ou à risque, précisant que ce n'était "absolument le cas aujourd'hui". Vingt chambres d'isolement des maladies infectieuses sont opérationnelles et quarante autres peuvent être rapidement mises à disposition.

Le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) a par ailleurs pris la décision d'annuler immédiatement tous les voyages d'étude, camps et autres sorties scolaires à l'étranger jusqu'aux vacances de Pâques. Le canton a aussi conseillé d'éviter de manière générale quatre zones à risque: l'Italie du Nord (Lombardie et Vénétie), la Chine, la Corée du Sud et Singapour.

S'agissant de la décision de la Confédération d'interdire toutes les manifestations de plus de 1000 personnes, la cheffe de la sécurité Béatrice Métraux a affirmé que les autorités étaient en train de consolider une liste des manifestations concernées. La mesure ne concerne pas les transports publics, les gares, les aéroports et les centres commerciaux, a-t-il été précisé.

Pas de dédommagements

Elle a aussi souligné qu'en "l'état actuel et pour les prochaines 48 heures, les manifestations, le risque sanitaire ne justifie pas d'annuler les manifestations de moins de 1000 participants".

Interrogées sur la question d'une éventuelle indemnité face au manque à gagner en raison de l'annulation d'une manifestation, les autorités vaudoises ont répondu que la responsabilité incombait aux organisateurs, via leurs assurances. Ni la Confédération ni le canton entre en matière.

ats

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00