La Liberté

26.05.2020

Un trait de génie de Kimmich envoie le Bayern vers le titre

Roman Bürki est trop court sur le lob de Joshua Kimmich. © KEYSTONE/EPA/Federico Gambarini / POOL
Roman Bürki est trop court sur le lob de Joshua Kimmich. © KEYSTONE/EPA/Federico Gambarini / POOL
Roman Bürki est trop court sur le lob de Joshua Kimmich. © KEYSTONE/EPA/Federico Gambarini / POOL
Roman Bürki est trop court sur le lob de Joshua Kimmich. © KEYSTONE/EPA/Federico Gambarini / POOL
Partager cet article sur:
26.05.2020

Le football est vraiment de retour. Et avec ou sans public, le Bayern Munich a gardé de sa froideur. En battant 1-0 le Borussia Dortmund, les Bavarois s'envolent vers le titre de champion d'Allemagne.

Avec désormais une avance de sept points sur l'équipe de Lucien Favre à six journées du terme de la saison, le Bayern est parti pour aller cueillir une huitième Bundesliga consécutive. Ce succès dans le "Klassiker" est en grande partie à attribuer au trait de génie de Joshua Kimmich, auteur d'un superbe lob sur Roman Bürki juste avant la pause (43e). Au coeur de la densité défensive du BvB, le milieu allemand trouvait l'inspiration pour une petite balle piquée depuis l'entrée de la surface.

Pour Dortmund, où Manuel Akanji était également titulaire, cette défaite n'est pas facile à encaisser. Car les joueurs de la Ruhr ont justement abordé un match qui a fait oublier le huis-clos et les mesures sanitaires. Pendant une bonne heure au moins, c'était le football tel qu'on le connaissait, intense et maîtrisé techniquement. Et très vertical, comme le veulent les tendances du moment.

La constance du Bayern primée

Dans son style alternant possession du ballon basse et transitions directe, le Borussia aurait très bien pu mener au score. Dès la première minute à vrai dire, lorsque l'essai d'Erling Haaland a été repoussé sur la ligne par Jérôme Boateng. Reste qu'une grande partie des accélérations de Dortmund ont été désamorcées par les retours supersoniques d'Alphonso Davies, pas encore vingt ans.

Séduisant, le Bayern l'a été aussi. Et son approche, plus pressante, pour ne pas dire étouffante, a fini par payer. C'est en effet sur une longue séquence dans le camp adverse que Kimmich a trouvé la faille. Comme pour attester de l'insouciance de l'équipe de Hansi Flick.

Sûre de son fait, hyper efficace pour récupérer le plus rapidement possible une balle perdue, la formation munichoise mérite le titre qu'elle s'apprête à aller chercher. Depuis l'arrivée de Flick, elle a en effet enchaîné sa treizième victoire consécutive en championnat.

Une constance avec laquelle le Borussia Dortmund ne peut vraiment rivaliser. Et même à l'intérieur du match. Lucien Favre et ses hommes ont éprouvé une réelle peine à inverser la tendance, une fois l'ouverture du score encaissée, exceptées quelques tentatives lointaines, notamment de Dahoud.

"Nous avons bien joué pendant 90 minutes, a analysé Favre. Il aurait fallu être plus rapide en attaque. Il nous a manqué un peu de précision et de mobilité. Nous n'avons pas assez tiré au but. Evidemment tout le monde sait que les fans nous manquent." Les choix du technicien vaudois, auteur de deux changements à la pause, n'ont pas aidé. A l'instar de l'entrée d'un Jadon Sancho bien hors de forme. Il en aurait fallu plus pour s'imposer dans un tel match. Et en Bundesliga.

Mbabu sauveur, Steffen buteur

Mais le championnat allemand ne perd pas de son intérêt pour autant. La lutte pour les places européennes continue à être très serrée. Et Leverkusen a perdu une partie de l'avantage qu'il avait glané samedi en battant 2-1 Mönchenglabach. En effet, le Bayer a été défait 4-1 à domicile par Wolfsburg. Alors que Kevin Mbabu a sauvé son équipe à 1-0 avec un tacle décisif sur Diaby, Renato Steffen a inscrit le troisième but des Loups.

Gladbach profite de l'aubaine pour reprendre la 4e place qualificative pour la Ligue des champions. Avec Sommer et Elvedi mais sans Embolo et Zakaria (blessés), les Fohlen ont fait nul 0-0 contre le Werder Brême. Reste que cela fait surtout les affaires de Leipzig, qui pourrait prendre quatre points d'avance sur ses poursuivants en cas de victoire contre le Hertha Berlin mercredi.

ats

Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00