La Liberté

18.09.2019

Une centaine d'oeuvres de Carlo Zinelli présentées dès jeudi

La Collection de l'Art brut expose jusqu'au 2 février 2020 une centaine d'oeuvres de Carlo Zinelli, figure majeure de l'art brut. ©Collection de l'art brut
La Collection de l'Art brut expose jusqu'au 2 février 2020 une centaine d'oeuvres de Carlo Zinelli, figure majeure de l'art brut. ©Collection de l'art brut


18.09.2019

La Collection de l'Art brut à Lausanne présente dès jeudi l'exposition "Recto verso" consacrée à Carlo Zinelli, dit Carlo (1916-1974). Une centaine d'oeuvres de cette figure majeure et historique de l'art brut sont à découvrir jusqu'au 2 février.

Le fondateur du musée lausannois Jean Dubuffet a acquis plusieurs œuvres de Carlo à partir de 1963, par l’intermédiaire de Vittorino Andreoli, son psychiatre. Ce dernier fut le premier à défendre son travail artistique.

L’exposition réunit l'intégralité des travaux conservés à la Collection de l’Art brut. Elle couvre toute la période de création de Carlo, soit de 1957 à 1972.

Avec 99 pièces, l'Art brut est l’institution publique possédant le plus grand nombre d’œuvres de l'auteur italien. Elle présente les deux faces de nombreuses œuvres recto verso, qui sont, à de rares exceptions près, de même qualité et intensité. Le corpus représente ainsi plus de 160 gouaches et comprend les rares collages de l'artiste.

Langage unique

Caractérisé par la répétition de certains motifs, les nombreux changements de points de vue et d’échelles, le langage graphique de Carlo est unique et immédiatement reconnaissable. Dès le début, ses gouaches sont assorties d’inscriptions, mais, entre 1966 et 1969, l’écriture occupe une place centrale dans ses compositions.

A cet important ensemble s’ajoutent des sculptures et des documents prêtés par la famille de l’auteur, ainsi que des enregistrements de sa voix.

Des photographies réalisées par John Phillips permettent de saisir les conditions particulières dans lesquelles cette production a vu le jour: celles de l’hôpital psychiatrique San Giacomo alla Tomba, à Vérone, où Carlo est interné de 1947 à 1969, et celles de l'atelier de création qu’il fréquente, lieu initié à l’instigation du sculpteur écossais Michael Noble.

Fermée depuis fin avril pour cause de travaux, la Collection de l'Art brut rouvre ses portes jeudi avec cette exposition.

ats

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00