La Liberté

03.04.2020

Une douzaine de malades ou de cas suspects rapatriés par la Rega

Les malades sont placés dans des unités d'isolement, pour éviter d'infecter le personnel de la Rega. © Rega
Les malades sont placés dans des unités d'isolement, pour éviter d'infecter le personnel de la Rega. © Rega
Partager cet article sur:
03.04.2020

Les équipes de la Rega ne chôment pas en cette période de pandémie de coronavirus. Les avions de la Garde aérienne suisse de sauvetage ont rapatrié une cinquantaine de patients en mars, dont plus d'une douzaine de malades du Covid-19 ou de cas suspects.

Ces transports nécessitent de prendre des précautions, indique la Rega dans un communiqué publié vendredi. Ces personnes sont la plupart du temps transportées dans des "unités d'isolement des patients" (PIU), qui évite de contaminer les équipes de la Rega.

Cet instrument avait été développé en 2015, après l'apparition de l'épidémie d'Ebola en Afrique. Avant d'être embarqués dans le jet-ambulance de la Rega, les patients sont isolés "selon une procédure stricte dans une sorte de tente de protection", explique-t-elle.

Comme le nombre de PIU est limité, certains patients doivent aussi être transportés sans un tel système. C'est notamment le cas des personnes placées sous respiration artificielle. Le système de ventilation fermé minimise déjà suffisamment le risque d'infection pour l'équipage.

Difficultés diplomatiques

Ces engagements sont aussi parfois "particulièrement complexes" à mettre en oeuvre. La Rega cite notamment le rapatriement jeudi d'un couple suisse hospitalisés dans la partie française de l'île de Saint Martin, dans les Caraïbes. Ils ont dû être transportés en ambulance à l'aéroport, situé sur la partie néerlandaise, alors que la frontière était fermée.

La Rega n'a pu obtenir les autorisations nécessaires que grâce au soutien du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Les services d'Ignazio Cassis coordonnent la plus grande opération de rapatriement de ressortissants suisses jamais organisée.

Nouveau vol de rapatriement

Vendredi, 117 Suisses et 182 passagers d'autres pays européens sont arrivés à Zurich en provenance de la capitale équatorienne Quito, a d'ailleurs indiqué le DFAE. Il s'agissait du sixième vol venant d'Amérique du Sud.

Au total, plus de 2000 Suisses sont rentrés dans leur pays jusqu'ici à bord de 14 vols organisés par la Confédération. D'autres sont encore prévus. Des avions en provenance de Phuket (Thaïlande) et de Phnom Penh (Cambodge) sont notamment attendus à Zurich ce vendredi.

L'aviation privée est également mise à contribution. Dans un communiqué, la société lausannoise Simply Jet indique ainsi recevoir "de nombreuses demandes d’affrètement de jets privés pour apporter une solution là où les actions de solidarité, comme celle du DFAE, ne sont pas suffisantes".

Elle est aussi sollicitée pour des demandes de transport de plusieurs tonnes de matériel sanitaire. "Les circuits traditionnels de transport cargo sont en effet très perturbés", explique-t-elle.

ats

Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00