La Liberté

18.11.2019

Une septième phase finale depuis 2002 pour la Suisse

Une belle soirée pour Cédric Itten (à gauche) et l'étincelant Ruben Vargas. © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Une belle soirée pour Cédric Itten (à gauche) et l'étincelant Ruben Vargas. © KEYSTONE/ANTHONY ANEX


18.11.2019

Contrat rempli pour la Suisse à Gibraltar ! Victorieuse 6-1 de la 196e sélection mondiale, la formation de Vladimir Petkovic disputera la phase finale de l'Euro 2020 en juin prochain.

Ce soixantième match sous la férule de Vladimir Petkovic offre ainsi à la Suisse un septième billet pour une phase finale depuis 2002. Remise en question en l'espace de trois jours seulement - l'intervalle entre la défaite 1-0 au Danemark et le succès 2-0 à Genève contre l'Eire -, cette qualification n'est la juste récompense pour une équipe qui a toujours cherché à bien jouer au football.

Le nul 1-1 à Dublin entre l'Irlande et le Danemark permet par ailleurs à la Suisse de remporter ce groupe D. Elle devance le Danemark et l'Eire et a l'assurance de figurer dans le deuxième chapeau lors du tirage au sort de la phase finale le 30 novembre à Bucarest. Etre protégé de la sorte lors de la phase de poules qui n'éliminera que huit des vingt-quatre équipes en lice n'est pas superflu.

Cédric Itten frappe encore

Face à un adversaire d'une insigne faiblesse, la Suissse n'a pas eu le temps de douter. A la 10e minute, Ruben Vargas, une des deux grandes satisfactions de la soirée, débordait sur le côté gauche pour adresser un caviar à Cédric Itten (l'autre satisfaction). Titularisé trois jours après avoir donné la victoire à ses couleurs à Saint-Gall face à la Géorgie, l'ancien junior du FC Bâle ouvrait le score dans une cage pratiquement vide. Préféré à Albian Ajeti, Cédric Itten a eu l'immense mérite d'être au bon endroit au bon moment.

Dans un dispositif en 3-4-3 avec Michael Lang et Loris Benito sur les côtés, la Suisse n'a pas franchement touché au génie lors de cette première période. A l'image de ses deux Champions du monde M17 Granit Xhaka et Ricardo Rodriguez, elle a trop vite limité ses ambitions à n'assurer qu'un service minimum. Il est vrai qu'il n'était sans doute pas facile, malgré le réel enjeu de cette rencontre, de se sublimer contre une équipe incapable d'entrer balle au pied dans la surface adverse il y a deux mois lors du match aller à Sion...

Une pierre deux coups

Revenu sur le terrain avec des meilleures intentions, la Suisse pliait définitivement l'affaire avec le 2-0 de Vargas. Le joueur d'Augsbourg déviait victorieusement de la tête un centre de Benito. Christian Fassnacht ouvrait à son tour son compteur en sélection avec le 3-0 de la 57e minute.

Vladimir Petkovic pouvait alors tranquillement gérer la fin de la rencontre. Avec l'introduction d'Eray Cömert pour Manuel Akanji, le "Mister" faisait d'une pierre deux coups. Il offrait au défenseur de FC Bâle une première cape (il ne pourra donc plus opter, s'il en avait envie, pour la Turquie) et accordait une faveur à Lucien Favre qui compte sur Akanji pour le match de vendredi du Borussia Dortmund face à Paderborn.

Gibraltar avait toutefois le bonheur d'inscrire à la 74e minute son huitième but en vingt-huit rencontres de qualifications. La réplique des Suisses était immédiate avec le 4-1 de Loris Benito, le... quinzième buteur suisse de cette campagne de l'Euro 2020.

La meilleure gâchette de Vladimir Petkovic lors de cette campagne aura été finalement... Cédric Itten, auteur d'un doublé avec le 5-1 marqué de la tête. Enfin, dans les dernières minutes qui voyaient les joueurs de Gibraltar lâcher prise sur le plan physique, Michel Aebischer avait, lui aussi, le bonheur de fêter sa première sélection et Xhaka le bon goût de sceller l'issue de cette balade au pied du plus fameux rocher du monde avec le 6-1.

ats

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00