La Liberté

21.05.2019

Une Suisse trop naïve contre les Tchèques

Match tendu pour Simon Moser face aux Tchèques. © KEYSTONE/MELANIE DUCHENE
Match tendu pour Simon Moser face aux Tchèques. © KEYSTONE/MELANIE DUCHENE
Reto Berra a laissé sa place à Robert Mayer après le troisième but tchèque. © KEYSTONE/MELANIE DUCHENE
Reto Berra a laissé sa place à Robert Mayer après le troisième but tchèque. © KEYSTONE/MELANIE DUCHENE
Robert Mayera pu jouer contre son pays d'origine. © KEYSTONE/MELANIE DUCHENE
Robert Mayera pu jouer contre son pays d'origine. © KEYSTONE/MELANIE DUCHENE
Tristan Scherwey exulte. Il a marqué contre les Tchèques. © KEYSTONE/MELANIE DUCHENE
Tristan Scherwey exulte. Il a marqué contre les Tchèques. © KEYSTONE/MELANIE DUCHENE


21.05.2019

Trop de naïveté à coûté cher à la Suisse au Championnat du monde en Slovaquie. Les hommes de Patrick Fischer ont été battus 5-4 non sans avoir réalisé un superbe dernier tiers.

Rageant, une fois de plus. Surtout après un troisième tiers qui avait des relents de "remontada". Menés 4-2 après 40 minutes, les Suisses ont refait surface pour égaliser à 4-4 à la 57e sur un bel effort de ses stars Hischier et Josi, conclu par le nouveau venu Nino Niederreiter. Insuffisant toutefois pour passer devant les Tchèques en l'état. Fischer a alors sorti son gardien et les Tchèques ont inscrit le 5-4 victorieux dans la cage vide.

Tout était pourtant bien parti avec l'ouverture du score signée Frick dès la 3e minute. Les Suisses étaient bien dans leur match. D'emblée. Pas question de subir comme lors de la partie contre la Russie.

Une pénalité douteuse contre Scherwey a offert un jeu de puissance aux Tchèques. Ce sont pourtant les Suisses qui ont eu l'occasion de prendre deux longueurs d'avance sur un contre de Simon Moser. Mais en manquant sa passe pour Josi, venu soutenir l'attaque, le Bernois a ouvert la voie aux Tchèques dans l'enchaînement. Kovar a trouvé parfaitement Voracek au deuxième poteau pour une égalisation pas forcément méritée, mais qui a mis en lumière une certaine naïveté des Helvètes en la circonstance.

Ce qu'il manque à cette sélection face aux cadors cette année, c'est la gestion des moments-clés. Comment peut-on recevoir le 2-1 après seulement 38 secondes de jeu dans le tiers médian? Un but invalidé sur la glace mais confirmé à la suite d'un challenge du coach tchèque. Obstruction ou non sur le gardien, Reto Berra aurait dû se montrer plus autoritaire. Il n'a cependant pas été aidé par une arrière-garde peu consciencieuse

Naïveté épisode 3 à la 27e sur le 3-1 signé Frolik. Abandonné par la défense helvétique, l'attaquant des Calgary Flames a soigneusement glissé le puck entre les jambes de Berra. Patrick Fischer a dans la foulée décidé de ne pas entamer davantage le moral de son gardien en le remplaçant par Robert Mayer. Un moment fort pour le gardien né à Havirov en République tchèque. Malheureusement pour lui, Kubalik, meilleur compteur du dernier championnat de National League a inscrit le 4-2 127 secondes après son entrée en jeu.

On attendait avec impatience le nouveau venu Nino Niederreiter pour donner plus d'options à Patrick Fischer, on a vu Tristan Scherwey et Lino Martschini. L'ailier fribourgeois du CP Berne a réussi un doublé en amenant cette volonté sans faille durant 60 minutes, tandis que le buteur de poche de Zoug s'est fait l'auteur de trois assists. Le Grison s'est signalé à la 57e avec un but de l'espoir finalement inutile.

On ne connaîtra l'adversaire de la Suisse en quarts de finale que mardi soir au terme de Canada - Etats-Unis.

Note:

1re version

ats

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00