La Liberté

22.11.2019

Une victoire de caractère

Viktor Stalberg termine le travail pour offrir le deuxième point à son équipe © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Viktor Stalberg termine le travail pour offrir le deuxième point à son équipe © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI


22.11.2019

Dominé deux tiers sur trois, Fribourg a trouvé un moyen de battre Genève une 3e fois. Christian Dubé met en avant le caractère de son équipe, victorieuse de 6 de ses 7 derniers matches.

Il fallait effacer la gifle ramassée à Rapperswil samedi dernier. Un 9-4 loin d'être dramatique après cinq succès, mais une claque à l'orgueil. Et il fallait le faire aux Vernets face à une formation qui sait bien jouer à domicile. Comme lors des deux précédents derbies, Fribourg a été le dernier à lever les bras. Après Desharnais et Sprunger, c'est Viktor Stalberg, servi dans un fauteuil par Andrei Bykov, qui a mis un terme à cette rencontre dans le temps supplémentaire.

"Stalder fait un excellent boulot en allant chercher le puck dans le coin et en attirant deux gars sur lui, raconte Andrei Bykov à propos du 4-3 décisif. De mon côté j'ai tenté un coup de poker en partant sur la gauche et je me suis retrouvé en deux contre un, mais tout part de Stalder."

Deux points dans la poche pour les Dragons, mais le sentiment qu'il y aurait pu en avoir un troisième. "On a fait un mauvais deuxième tiers, on était transparent et notre gardien nous a maintenus dans le match, poursuit le numéro 89 fribourgeois. Genève a mis beaucoup de pression. On a bien réagi quand ils ont pris l'avantage durant le dernier tiers en respectant bien le plan de match. C'est juste dommage de ne pas repartir avec les trois points."

Christian Dubé s'est montré moins sévère que son joueur au moment de l'analyse: "On a fait preuve de caractère en revenant à 2-2 et en marquant le 3-2, ce qui n'est jamais facile ici. Non je crois que ça montre que l'on se bat l'un pour l'autre et ça fait plaisir à voir parce que c'est deux gros points pour nous." Et le Québécois de poursuivre: "Je pense qu'on les a dominés au premier tiers mais que l'on a oublié d'être agressif dans le deuxième. J'ai trouvé qu'on était sur les talons. Je suis vraiment content d'avoir pu enlever cette troisième victoire contre eux en prolongation parce qu'on sait que quand ils perdent deux fois de cette manière, ils vont venir très fort lors du derby suivant."

Satisfaction pour le coach, les défenseurs ont participé à l'attaque en étant présents sur les trois premiers buts: "On a demandé aux défenseurs d'être un peu plus actifs offensivement et je crois que cela commence tranquillement à payer." Avec un bémol toutefois, la blessure de Philippe Furrer: "Pour Furrer, on va analyser samedi. Berra lui est tombé sur le pied durant le deuxième tiers. Quant à Vauclair, il a reçu un puck à l'entraînement et je ne pense pas qu'il va pouvoir tenir sa place contre Berne."

Dans le camp servettien, il y avait la frustration d'avoir perdu une troisième fois face au même adversaire en prolongation et le fait d'avoir su égaliser en fin de partie. "C'est un bon point, lance Eliot Berthon. Je pense qu'à cinq contre cinq on était la meilleure équipe. On veut toujours la totalité de l'enjeu, mais c'est comme ça. Maintenant on doit oublier ça et se concentrer sur le match de samedi à Lausanne."

ats

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00