La Liberté

07.07.2020

Une victoire qui interpelle

Un but et c'est presque tout pour Andi Zeqiri (à gauche). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Un but et c'est presque tout pour Andi Zeqiri (à gauche). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Un but et c'est presque tout pour Andi Zeqiri (à gauche). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Un but et c'est presque tout pour Andi Zeqiri (à gauche). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Partager cet article sur:
07.07.2020

Après cinq matches sans victoire depuis le restart, Lausanne sait à nouveau gagner. A la Pontaise, les Vaudois ont battu 2-1 dans la douleur Chiasso pour conforter leur place de leader.

Mais face à une équipe qui ne s’est déplacée qu’avec... 14 joueurs pour signifier qu’elle avait bien fait une belle impasse sur cette fin de saison, Lausanne-Sport n’a pas témoigné de l’assurance espérée. Sous les yeux de Patrick Viera, le Champion du monde 1998 et l’entraîneur de Nice, la formation de Giorgio Contini a balbutié son football après la réduction du score de Svajunas Cyzas à la 39e d'une manière presque inexplicable.

Auparavant, Andi Zeqiri (7e) et Dan Ndoye (17e), futur joueur de Nice, avait traduit une supériorité qui semblait évidente et qui préfigurait une victoire fleuve. Seulement, le mot panache semble avoir disparu du vocabulaire lausannois en cet été 2020.

L'écart entre Lausanne et les Grasshoppers est toujours de cinq points. Dans le match de la soirée, les Zurichois ont battu Stade Lausanne-Ouchy 4-0 avec notamment deux pénalties de Chagas pour les deux premiers buts. Il reste sept matches dont une confrontation directe pour départager les deux équipes.

ats

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00