La Liberté

USA: l'inflation réacccélère en avril à 4,4% sur un an

Aux Etats-Unis, les prix de l'énergie sont repartis en forte hausse en avril (archives). © KEYSTONE/EPA/ETIENNE LAURENT
Aux Etats-Unis, les prix de l'énergie sont repartis en forte hausse en avril (archives). © KEYSTONE/EPA/ETIENNE LAURENT


Publié le 26.05.2023


L'inflation aux Etats-Unis, qui ralentissait depuis plusieurs mois, est repartie à la hausse en avril, tant sur un an que sur un mois, selon l'indice PCE publié vendredi par le département du Commerce et qui est privilégié par la Réserve fédérale (Fed).

Par rapport à avril 2022, la hausse des prix à la consommation s'établit à 4,4%, contre 4,2% le mois précédent. Sur un mois, l'inflation atteint 0,4%, accélérant également par rapport à mars, lorsqu'elle était de 0,1%.

C'est plus qu'attendu par les analystes, qui tablaient sur 0,3% sur un mois, selon le consensus de MarketWatch.

Dans le détail, les prix des services ont augmenté plus que ceux des biens. Et, alors que la hausse des prix des produits alimentaires est restée quasi stable, ceux de l'énergie, en revanche, sont repartis en forte hausse.

L'inflation dite sous-jacente, excluant les prix de l'alimentation et de l'énergie et qui est la donnée particulièrement observée à la Fed, accélère également, à 0,4% sur un mois et 4,7% sur un an.

L'indice PCE est celui privilégié par la Fed pour la mesure de l'inflation, qu'elle souhaite ramener à 2% l'an.

Une autre mesure existe, l'indice CPI, qui est utilisé notamment pour le calcul des retraites. En avril, elle a ralenti sur un an, à 4,9%, mais a accéléré sur un mois, à 0,4%.

Le département du Commerce a, par ailleurs, indiqué que les revenus des ménages américains avaient augmenté de 0,4%, contre 0,3% en mars. Quant aux dépenses, elles ont fortement rebondi: +0,8% contre +0,1% le mois précédent.

Pour faire ralentir l'inflation, la banque centrale américaine (Fed) relève ses taux directeurs depuis mars 2022. Ceux-ci ont été relevés au total de 5 points et se trouvent désormais compris dans une fourchette de 5,00 à 5,25%.

Cela conduit les banques à rehausser le coût des crédits qu'elles proposent aux ménages et aux entreprises, afin de desserrer la pression sur les prix.

La prochaine réunion de la Fed aura lieu les 13 et 14 juin, et les responsables de l'institution sont divisés sur la conduite à tenir: relever les taux pour une 11e fois d'affilée, ou faire une pause pour observer les effets des relèvements précédents et éviter de faire trop ralentir l'activité économique, afin d'éviter la récession.

ats, awp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11