La Liberté

25.11.2021

Covid-19: "booster" généralisé dans quatre cantons alémaniques

Les Grisons pourraient devenir le premier canton à administrer la troisième dose "booster" du vaccin contre le coronavirus aux personnes âgées entre 16 et 64 ans (photo symbolique). © KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER
Les Grisons pourraient devenir le premier canton à administrer la troisième dose "booster" du vaccin contre le coronavirus aux personnes âgées entre 16 et 64 ans (photo symbolique). © KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER
Les Grisons et la Thurgovie pourraient devenir les premiers cantons à étendre la troisième dose du vaccin contre le coronavirus aux moins de 65 ans (photo symbolique). © KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER
Les Grisons et la Thurgovie pourraient devenir les premiers cantons à étendre la troisième dose du vaccin contre le coronavirus aux moins de 65 ans (photo symbolique). © KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER
Les Grisons, Zoug et la Thurgovie sont les premiers cantons à annoncer l'extension de la troisième dose du vaccin contre le coronavirus aux moins de 65 ans (photo symbolique). © KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER
Les Grisons, Zoug et la Thurgovie sont les premiers cantons à annoncer l'extension de la troisième dose du vaccin contre le coronavirus aux moins de 65 ans (photo symbolique). © KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER
Les Grisons, Lucerne, Zoug et la Thurgovie sont les premiers cantons à annoncer l'extension de la troisième dose du vaccin contre le coronavirus aux moins de 65 ans (photo symbolique). © KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER
Les Grisons, Lucerne, Zoug et la Thurgovie sont les premiers cantons à annoncer l'extension de la troisième dose du vaccin contre le coronavirus aux moins de 65 ans (photo symbolique). © KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER
Partager cet article sur:
25.11.2021

En première suisse, les Grisons, Lucerne, Zoug et la Thurgovie s'apprêtent à administrer dès lundi la troisième dose du vaccin contre le coronavirus à l'ensemble de sa population dès 16 ans. Les quatre cantons attendent encore le feu vert de la Confédération.

A partir de lundi, les rendez-vous pour une troisième dose de vaccination seront aussi ouverts aux personnes de moins de 65 ans, écrit jeudi le gouvernement thurgovien. Les plus de 65 ans peuvent se faire vacciner une troisième fois depuis le début du mois et le personnel soignant depuis la semaine en cours.

Dans le canton de Zoug, les personnes de 16 à 64 ans souhaitant recevoir leur dose "booster" du vaccin peuvent d'ores et déjà s'inscrire pour un rendez-vous au centre cantonal de vaccination, indiquent le département de la santé. Pour l'obtenir, il faut avoir été vacciné deux fois il y a plus de six mois. Les personnes infectées après leur deuxième dose n'en ont pas besoin.

En terres lucernoises, les personnes vaccinées avec deux doses de Pfizer peuvent désormais s'inscrire pour la troisième à partir de l'âge de 16 ans, indique l'Hôpital cantonal. Les personnes vaccinées avec Moderna doivent encore patienter un peu, Swissmedic n'ayant pas encore donné son feu vert pour la troisième dose avec ce vaccin.

"Booster à tout-va"

L'autorisation des autorités fédérales devrait être prononcée d'ici au début de la semaine prochaine, annonce, pour sa part, le gouvernement grison. "Dès lundi, nous allons 'booster' à tout-va", a lancé le ministre grison de la santé Peter Peyer aux médias. La situation est sérieuse, le nombre de nouvelles infections battant des records dans le canton, invoque-t-il.

La troisième dose est pertinente pour freiner la progression de la pandémie, écrit le canton. Elle restera particulièrement recommandée aux personnes de plus de 65 ans: la protection du vaccin contre les évolutions graves de la maladie se réduit plus rapidement dans cette catégorie d'âge que chez les personnes plus jeunes.

Les parents non vaccinés font souci

"La catégorie d'âge de 30 à 60 ans nous fait particulièrement souci", déclare la médecin cantonale Marina Jamnicki. Ce sont souvent des mères et des pères d'élèves qui sont actuellement traités aux soins intensifs, le virus circulant particulièrement dans les écoles. "Si vous voulez passer Noël à la maison, faites-vous vacciner!", a martelé la médecin cantonale.

L'administration de la troisième dose à l'ensemble de la population dès 16 ans fait partie du concept grison de protection contre la pandémie durant l'hiver. Le renforcement des capacités dans les soins intensifs et les tests de coronavirus réguliers et systématiques dans les écoles et les entreprises en font aussi partie.

"Le personnel soignant n'en peut plus, nous devons faire quelque chose", a souligné Peter Peyer. L'Hôpital cantonal des Grisons va donc engager du personnel supplémentaire pour gérer les places supplémentaires dans les soins intensifs.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00