La Liberté

10.12.2018

Vaud va fournir un soutien psychologique supplémentaire

La conseillère d'Etat vaudoise Cesla Amarelle est allée lundi à la rencontre des élèves et des enseignants du gymnase d'Yverdon, frappé par des décès (archives). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
La conseillère d'Etat vaudoise Cesla Amarelle est allée lundi à la rencontre des élèves et des enseignants du gymnase d'Yverdon, frappé par des décès (archives). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT


10.12.2018

Après les suicides qui ont frappé le gymnase d'Yverdon (VD), Cesla Amarelle est allée lundi à la rencontre des enseignants et des élèves. Un soutien psychologique supplémentaire sera fourni.

La cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) a participé au gymnase à deux séances. Qu'il s'agisse des enseignants ou des délégués des élèves, elles ont réuni à chaque fois plus d'une soixantaine de personnes.

Dans une déclaration écrite, Cesla Amarelle a indiqué à Keystone-ATS que tous les participants ont "exprimé leur envie d'aller de l'avant et de rentrer dans un processus de reconstruction". Pour rappel, le journal 24 heures a révélé il y a quelques jours que cinq décès de jeunes, dont trois suicides, ont endeuillé récemment l'établissement.

L'article faisait état également de l'existence d'un profil sur un réseau social et d'une supposée liste de personnes à harceler qui faisaient peser une ambiance très lourde au gymnase. Le directeur a même alerté la police qui est venue enquêter sur place. Il dément dans le journal l'existence d'une telle liste.

Davantage de soutien

"Nous allons travailler avec la direction et les professeurs pour fournir un soutien psychologique supplémentaire et réfléchir à l'accès à ce soutien sur le plan cantonal et sur le long terme", affirme Cesla Amarelle.

La conseillère d'Etat relève que les étudiants ont fait part de leurs besoins de "sérénité" et "d'humanité" pour communiquer entre eux et avec les professeurs. "Nous allons soutenir toutes les actions pouvant faciliter la reconstruction désirée par toutes et tous", conclut la ministre.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00