La Liberté

21.05.2019

Vevey: Unia recourt contre l’extension des horaires avant la Fête

Le syndicat Unia a recouru mardi contre l’extension des horaires d’ouverture des magasins avant la Fête des Vignerons (photo prétexte). © KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD
Le syndicat Unia a recouru mardi contre l’extension des horaires d’ouverture des magasins avant la Fête des Vignerons (photo prétexte). © KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD


21.05.2019

Unia a déposé mardi un recours auprès du Tribunal cantonal contre l’extension des horaires des magasins à Vevey (VD) dès juin, avant la Fête des Vignerons. Il déposera mercredi une pétition de plus de 550 signatures contre la décision de la Municipalité.

Mandaté par le personnel de la vente de Vevey, Unia Vaud s’oppose à des horaires des magasins étendus jusqu’à 20h00. Ce avant les représentations officielles et publiques de la Fête des Vignerons. Dans son communiqué, le syndicat regrette que les discussions initiées avec la Municipalité aient échoué.

Décision unilatérale

Consulté sur le projet municipal, Unia avait d’emblée contesté l’ouverture prolongée injustifiable des magasins à partir de juin. Il avait souligné qu’une extension des horaires sollicitée par les commerçants doit être accompagnée de compensations et de contrôles des conditions de travail.

La Municipalité a néanmoins décidé de façon unilatérale d'autoriser l'ouverture jusqu'à 20h00 dès le 1er juin, a déclaré à Keystone-ATS Nicolas Mattenberger, avocat du syndicat. Il précise que le recours ne porte pas sur la période de la Fête.

Déposé auprès de la Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal, ce dernier devrait avoir un effet suspensif de plein droit. Le tribunal devra le confirmer. Il a imparti un délai à la Municipalité pour qu'elle donne sa position, a ajouté M. Mattenberger.

Grandement sollicité

Pour le syndicat, l'objectif est de ne pas péjorer les conditions de travail du personnel de la vente qui sera déjà grandement sollicité pour des horaires prolongés durant la Fête des Vignerons. Des voisins immédiats des magasins contestent également ces ouvertures prolongées qui pourraient amener des nuisances supplémentaires.

Des conseillers communaux contestent la légalité de la décision. Pour appuyer le recours, une pétition-éclair a réuni en une semaine plus de 550 signatures. Près de la moitié proviennent du personnel de la vente de Vevey.

Pas d’intérêt public

Contrairement à ce que certains patrons prétendent, les horaires étendus n’amènent pas davantage de clientèle, relève encore Unia. Ils renforcent l’avantage concurrentiel des grandes enseignes par rapport aux petites.

Le libre choix d’ouvrir le commerce et de travailler n’est pas garanti dans les faits. Plusieurs enseignes sont contraintes d’ouvrir en raison de leur contrat de bail. Des magasins ont annoncé des horaires prolongés sans avoir consulté au préalable le personnel comme prévu par la loi sur le travail. Le personnel, qui travaille d'ordinaire jusqu'à 18h30 du lundi au jeudi, 20h00 le vendredi et 17h00 le samedi, est souvent contraint d’accepter ces extensions.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00