La Liberté

10.05.2019

Vevey vote sur un parking souterrain à la place du Marché

Les Veveysans décideront le 19 mai s'ils enterreront ou non le projet de parking souterrain sous la place du Marché (archives). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Les Veveysans décideront le 19 mai s'ils enterreront ou non le projet de parking souterrain sous la place du Marché (archives). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT


10.05.2019

Les Veveysans votent le 19 mai sur l'initiative en faveur d'un parking sous la place du Marché. A droite, les partisans veulent rendre "son coeur et son poumon" à Vevey. Pour les opposants de gauche, "le trafic motorisé ne doit plus être attiré au centre-ville".

L'initiative citoyenne qui a récolté près de 2500 signatures en 2018 est soutenue par les milieux économiques et par la droite. Elle demande que les 450 places de parc en surface soient aménagées en sous-sol pour assurer un réaménagement convivial et piétonnier de la place du Marché.

"Il s'agit de redonner un espace de respiration aux habitants comme l'ont fait de nombreuses autres villes comme Neuchâtel ou La Tour-de-Peilz", déclare Philippe Oertlé, porte-parole du comité d'initiative, à l'agence Keystone-ATS. Les tenants du projet veulent également élargir la zone piétonne, notamment en supprimant le trafic motorisé sur le quai Perdonnet.

Cité-dortoir

Le parking souterrain participera à fluidifier le trafic à Vevey, mais surtout à stimuler l’activité économique de la vieille ville. "Il existe un lien direct entre la bonne marche des commerces et l'accès à la place", observe M.Oertlé. Il en veut pour preuve que les commerçants souffrent terriblement depuis la pose de l'arène pour la Fête des vignerons.

Le problème est identique pour les activités culturelles et touristiques, avec quelque 2300 places proposées dans les théâtres, galeries, musées situés aux alentours de la place, a ajouté le porte-parole, qui craint que la ville ne devienne une cité-dortoir.

Zéro coût pour les Veveysans

Le comité table sur un partenariat public-privé pour le financement. "Le parking ne coûtera rien aux Veveysans. Les coûts se situeront dans une fourchette entre 50'000 et 60'000 francs par place, selon une estimation basée sur un projet identique", indique Philippe Oertlé.

La gestion privée du parking générera pour Vevey une redevance jusqu'à l'expiration du droit de superficie. A son terme, le parking redeviendra propriété de la Ville. Entre 100 et 200 places seront par ailleurs maintenues pendant la construction de l'ouvrage souterrain, dont les prix devront être abordables, assure-t-il.

Poussière sous le tapis

Les opposants rassemblent le PS, Vevey Libre, Décroissance-Alternative (DA), les Verts, ainsi que l'ATE dans le comité "Notre ville". Ils viennent de recevoir un soutien de poids, celui de deux ex-élus PLR, l'ancien syndic de Vevey Yves Christen et l'ancienne municipale Madeleine Burnier.

Comme la place du Marché ne se trouve pas sur un axe routier principal, maintenir un aspirateur à voitures, c’est entretenir et même aggraver le trafic au centre-ville, plaide le conseiller communal Yvan Luccarini (DA).

"Ce qui nous anime, c'est de faire diminuer la circulation, source de nuisance, de pollution, de bruit et de danger", explique-t-il. Un parking souterrain représente une vision passéiste, "celle d'il y a cinquante ans quand on pensait que la voiture était la solution et pas le problème".

Moitié de places en moins

Pour le comité, la solution passe par des parkings en périphérie et un réaménagement partiel de la place du Marché, vidée de la moitié de ses 450 places de parc, tel que le propose le projet participatif "D'amour et d'eau fraîche" mené par les autorités. L'investissement sera de l'ordre de 10 à 12 millions.

Le nombre de places de parc pourrait diminuer par étapes, en fonction de la volonté des Veveysans. Des voitures garées sur la place du Marché, ce n'est pas forcément définitif, note Yvan Luccarini.

Pour les opposants, le soi-disant problème de parcage à Vevey est largement exagéré. Ils relèvent que 18'000 places de stationnement sont disponibles à Vevey, alors que moins de 7000 véhicules sont enregistrés sur la commune.

Le comité craint également un projet qui engloutira, selon lui, au minimum 46 millions de francs sans rien résoudre. Et d'ajouter que les trois ans qu'exigerait sa réalisation porteraient le coup de grâce au commerce de la vieille ville.

Une première

C'est la première fois que les Veveysans sont invités à voter sur l'avenir de leur place du Marché, un long serpent de mer de la politique veveysanne. Quant au dernier projet de parking souterrain, il a été rejeté en 2009 par le Conseil communal.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00