La Liberté

Vingt nouveaux bébés crocodiles sacrés naissent à Aquatis

Aquatis à Lausanne est un des seuls vivariums à avoir un couple de crocodiles sacrés, ou crocodiles d'Afrique de l'Ouest, que l'on ne confond plus officiellement depuis 2011 avec le crocodile du Nil, et le seul à en élever (archives). © Keystone/LAURENT GILLIERON
Aquatis à Lausanne est un des seuls vivariums à avoir un couple de crocodiles sacrés, ou crocodiles d'Afrique de l'Ouest, que l'on ne confond plus officiellement depuis 2011 avec le crocodile du Nil, et le seul à en élever (archives). © Keystone/LAURENT GILLIERON


Publié le 21.05.2022
Partager cet article sur:


Fait plutôt rare en Europe et petit miracle, 20 bébés crocodiles sacrés sont nés en l'espace de 24h entre jeudi et vendredi à l'aquarium-vivarium Aquatis à Lausanne. Cette portée entière de crocodiles d'Afrique de l'Ouest sera remise dans la nature d'ici quatre ans.

"Les 20 bébés sont en bonne santé. C'est juste génial", s'est réjoui samedi auprès de Keystone-ATS Michel Ansermet, directeur du grand aquarium lausannois, revenant sur une information de 24 heures. Il s'agit des enfants du couple de crocodiles Cléo, 43 ans, et Farouche, 44 ans, vivant depuis longtemps à Aquatis et auparavant au Vivarium de Lausanne. Les oeufs ont été pondus en mars dernier.

Aquatis est un des seuls vivariums à avoir un couple de crocodiles sacrés, ou crocodiles d'Afrique de l'Ouest, que l'on ne confond plus officiellement depuis 2011 avec le crocodile du Nil, et le seul à en élever. C'est une espèce propre, dont le nombre de représentants a fortement diminué.

De plus d'un million en 1946, il en resterait entre 2500 et 3500 aujourd'hui. "Mais on en a récemment trouvé dans un lac en Ethiopie. Il pourrait donc y en avoir environ 5000 au total", explique M. Ansermet.

Visible six mois à la nurserie d'Aquatis

Les 20 nouveaux-nés vont rester six mois à Aquatis. Ils seront même visibles du public, à la nurserie de l'établissement sur les hauts de Lausanne. Ils partiront ensuite en Côte d'Ivoire, dans une section scientifique, non visible, du zoo d'Abidjan, précise le zoologue, spécialiste des reptiles venimeux et des crocodiles.

Ils seront élevés, surveillés et étudiés durant environ quatre ans - pour atteindre la taille de 80 centimètres à 1 mètre - avant d'être relâchés dans la nature dans un parc national ou une réserve naturelle du pays, poursuit-il. "L'objectif est de repeupler les espaces naturels avec cette espèce menacée".

Adultes, les crocodiles d'Afrique de l'Ouest peuvent mesurer entre trois et quatre mètres. Leur espérance de vie peut atteindre 80 ans.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11