La Liberté

20.09.2018

Vitesse réduite à 60 km/h sur la route de Sauverny (GE)

La vitesse sera limitée à 60 km/h sur la route de Sauverny pendant la saison du brame, afin d'éviter des accidents (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
La vitesse sera limitée à 60 km/h sur la route de Sauverny pendant la saison du brame, afin d'éviter des accidents (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI


20.09.2018

En raison de la saison du brame, le risque de collision avec des cerfs augmente sur la route rectiligne de Sauverny à Versoix (GE). La vitesse y sera limitée à 60 km/h jusqu'au 30 novembre.

L'automne est la saison des amours chez les cerfs: les animaux ont la tête ailleurs. Le risque de collision augmente notamment à proximité des espaces forestiers où les animaux se rassemblent pour le brame, comme le bois de Versoix, ont communiqué jeudi les Départements du territoire et des infrastructures.

Habituellement précautionneux à l'égard du trafic, les cerfs peuvent alors être plus imprudents et plus enclins à traverser les axes routiers. Fabiola, une biche suivie pendant trois ans et morte de vieillesse, a par exemple traversé 400 fois la route où passent de 4000 à 5000 véhicules par jour, a expliqué l'inspecteur cantonal de la faune Gottlieb Dändliker.

L'importance d'adapter sa vitesse

Compte tenu de sa taille, celle d'un poney, et d'un poids allant de 80 à 100 kg pour une biche, jusqu'à 200 kg pour un mâle, adopter une vitesse adaptée peut faire la différence. Dans le cas d'un cerf débouchant à 35 mètres de distance, un véhicule roulant à 80 km/h subira un impact équivalent à une chute de 5 étages. A 60 km/h, il peut s'arrêter et éviter le choc, illustre le communiqué.

L'an dernier, le canton avait placé des radars autorégulateurs à chaque extrémité du tronçon pour inciter les automobilistes à lever le pied. Cette année le 60 km/h est une obligation, a précisé l'inspecteur. Les dernières collisions remontent à 2016. Deux biches et deux mâles avaient alors perdu la vie.

Des visites le soir au fond des bois

Les cerfs font partie du patrimoine culturel genevois, après avoir disparu de Suisse au 19e siècle. Dans les bois de Versoix, leurs effectifs atteignent plusieurs dizaines d'individus lorsque les grands mâles descendent du Jura pour la saison du brame.

Pour présenter les enjeux de la présence de cet animal aussi majestueux que craintif ainsi que les actions mises en place par le canton, l'Etat de Genève organise des visites en soirée à l'intention des habitants dans les bois de Versoix les 6 et 12 octobre.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00