La Liberté

23.10.2019

Washington compte sur Ankara et les Kurdes pour lutter contre l'EI

Le représentant spécial américain pour la Syrie James Jeffrey a admis mardi que les Etats-Unis comptaient sur les Kurdes et les Turcs pour lutter contre tout résurgence du groupe Etat islamique. © KEYSTONE/AP/MANUEL BALCE CENETA
Le représentant spécial américain pour la Syrie James Jeffrey a admis mardi que les Etats-Unis comptaient sur les Kurdes et les Turcs pour lutter contre tout résurgence du groupe Etat islamique. © KEYSTONE/AP/MANUEL BALCE CENETA


23.10.2019

Les Etats-Unis comptent sur la Turquie et les Kurdes pour combattre toute résurgence du groupe Etat islamique (EI) dans le nord de la Syrie. Un haut responsable américain l'a admis mardi.

"Aussi bien la Turquie que les FDS ont combattu contre l'EI", a déclaré au Congrès le représentant spécial américain pour la Syrie, James Jeffrey, en référence aux Forces démocratiques syriennes, les combattants majoritairement kurdes auxquels les Occidentaux se sont alliés pour lutter contre l'organisation djihadiste.

"S'ils ne sont pas forcés de se combattre mutuellement, nous pouvons compter sur eux contre l'EI", a-t-il ajouté. La Turquie a été fortement critiquée pour avoir toléré des djihadistes sur son territoire au plus fort du "califat" de l'EI.

Centaines de victimes

M. Jeffrey, qui était interrogé par les élus de la commission des Affaires étrangères du Sénat sur la politique américaine en Syrie, a reconnu n'avoir été consulté par le président Donald Trump qu'après le début de l'offensive turque dans le nord de la Syrie.

"Nous avons fait du bon travail pour arrêter cette attaque", a-t-il ajouté, jugeant que la Turquie n'avait pas retiré de son incursion tous les bénéfices qu'elle espérait. Il a évalué à "quelques centaines" le nombre de victimes kurdes de l'offensive turque, reconnaissant que les supplétifs syriens pro-Turcs qui y avaient participé avaient commis des atrocités.

"Les forces de l'opposition syrienne soutenues par la Turquie, qui sont sous commandement turc, ont à une reprise au moins commis un crime de guerre et nous avons demandé des explications à la Turquie", a-t-il dit.

Accord turco-russe

Les présidents russe et turc se sont accordés mardi sur un retrait des forces kurdes du nord-est de la Syrie, prenant le contrôle en commun de la majeure partie de cette zone en proie à un conflit croissant entre Ankara et combattants kurdes.

ats, afp

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00