La Liberté

22.11.2019

Washington promet son aide aux manifestants iraniens réprimés

Des manifestations ont éclaté il y a près d'une semaine en Iran, quelques heures après l'annonce d'une forte hausse du prix de l'essence. Les autorités ont pour l'instant confirmé la mort de cinq personnes mais l'ONU craint que la répression ait fait "des dizaines" de morts. © KEYSTONE/EPA/ABEDIN TAHERKENAREH
Des manifestations ont éclaté il y a près d'une semaine en Iran, quelques heures après l'annonce d'une forte hausse du prix de l'essence. Les autorités ont pour l'instant confirmé la mort de cinq personnes mais l'ONU craint que la répression ait fait "des dizaines" de morts. © KEYSTONE/EPA/ABEDIN TAHERKENAREH


22.11.2019

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a invité jeudi les manifestants iraniens à transmettre aux Etats-Unis toute preuve de "répression" de la part du régime de Téhéran. Il a assuré qu'ils "sanctionneront ces abus".

Des manifestations ont éclaté il y a près d'une semaine en Iran, quelques heures après l'annonce - en pleine crise économique - d'une forte hausse du prix de l'essence. Les autorités ont pour l'instant confirmé la mort de cinq personnes mais l'ONU a dit craindre que la répression ait fait "des dizaines" de morts.

Internet, coupé depuis plusieurs jours dans le pays, y reste largement inaccessible malgré un retour au calme apparent.

"J'ai demandé aux manifestants iraniens de nous envoyer leurs vidéos, photos et informations sur la répression du régime contre les manifestants. Les États-Unis afficheront et sanctionneront ces abus", a annoncé le secrétaire d'Etat américain sur Twitter, dans un tweet en persan, puis en anglais.

Déjà sanctionné

L'administration Trump a déjà imposé des sanctions draconiennes à la République islamique depuis qu'elle a claqué la porte de l'accord international sur le nucléaire iranien. Plus tôt dans la journée, le président américain a accusé le régime iranien d'avoir bloqué internet dans le pays pour cacher "la mort et la tragédie".

"L'Iran est devenu si instable que le régime a coupé tout le système internet pour que le grand peuple iranien ne puisse pas parler de l'énorme violence qui se passe dans le pays", a tweeté le président américain. "Ils veulent zéro transparence, en pensant que le monde ne se rendra pas compte de la mort et la tragédie que cause le régime iranien!", a-t-il ajouté.

ats, afp

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00