La Liberté

16.08.2018

Washington propose de nouvelles mesures contre les opioïdes

Donald Trump souhaite réduire d'un tiers les prescriptions de médicaments opiacés dans un délai de trois ans (image d'illustration). © KEYSTONE/AP/ELISE AMENDOLA
Donald Trump souhaite réduire d'un tiers les prescriptions de médicaments opiacés dans un délai de trois ans (image d'illustration). © KEYSTONE/AP/ELISE AMENDOLA


16.08.2018

Le gouvernement américain a proposé jeudi de réduire la production de médicaments opioïdes. De son côté, Donald Trump a à nouveau réclamé des poursuites judiciaires contre les compagnies pharmaceutiques produisant ces antidouleurs à l'origine de milliers de décès.

"J'aimerais lancer une plainte fédérale contre ces compagnies", a déclaré le président des Etats-Unis lors d'une réunion de son cabinet à la Maison blanche, sans préciser le nom des entreprises pharmaceutiques qu'il entend viser.

L'addiction aux opioïdes est un problème croissant de santé publique aux Etats-Unis, notamment dans les régions rurales. D'après les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), les opioïdes, y compris les antalgiques et héroïne sous prescription médicale, ont été responsables de plus de 49'000 décès l'an dernier.

Réduction d'un tiers des prescriptions

L'administration américaine propose de réduire d'ici l'année prochaine de 10% en moyenne la production de six produits opioïdes (oxycodone, hydrocodone, oxymorphone, hydromorphone, morphine et fentanyl).

Dans un communiqué conjoint, la département de la Justice et la DEA (l'agence chargée de la lutte contre les stupéfiants) soulignent que cette proposition s'inscrit dans la volonté de Donald Trump de réduire d'un tiers les prescriptions de ces médicaments dans un délai de trois ans.

"L'épidémie des opioïdes à laquelle nous sommes confrontés aujourd'hui est la prise crise liée à la drogue de l'histoire américaine", souligne le ministre de la Justice Jeff Sessions dans ce communiqué.

"Réduire les quotas de production d'opioïdes de 10% en moyenne l'année prochaine nous aidera à continuer de progresser et à rendre plus difficilement le détournement de ces médicaments", ajoute-t-il. Les CDC ont recommandé en 2016 aux médecins réduire les prescriptions de ces médicaments addictifs.

Des centaines de plaintes ont été déposées au niveau des Etats, des comtés ou des villes contre les entreprises pharmaceutiques Purdue Pharmaceuticals LP, Endo, Mallinckrodt et Johnson & Johnson pour tenter de déclarer leurs responsabilités dans cette crise sanitaire.

ats, reu

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00