La Liberté

Appeler un chat, un chat…

15.06.2019

L’article d’une demi-page du 29 mai sur la prochaine votation ne mentionne pas une seule fois le titre exact: PF17 (pour Projet fiscal 17). Pour sa part, le conseiller général David Krienbühl (plr), en plénum, utilise le mauvais vocable. On nous rabâche le même mot: RFFA. Est-ce fait exprès, voudrait-on induire les votants en erreur? Ce choix sémantique erroné trahirait-il une volonté de manipulation de notre inconscient?

Si le peuple a voté oui à RFFA, alors il dira probablement oui, pense-t-on, à ce thème proposé au niveau cantonal grâce aux membres d’Attac, emmenés par le fougueux et «rebrousse-poil» politique Pierre Duffour, qui a remué ciel et terre pour réunir les 7096 paraphes.

Le Parti des artistes a soutenu le référendum. Il ne votera pas une deuxième fois sur RFFA, mais comme la base du PS, comme les cantons de Berne et Soleure, il dit non à ces réductions fiscales. Je rappelle à M. Georges Godel, à titre de proposition à l’unisson avec M. Erwin Jutzet, qu’une baisse à 16% serait un bon compromis.

Quant au deuxième sujet mis sur la table le 30 juin, est-ce que chacun d’entre nous verrait d’un bon œil le fait de travailler une heure de plus un soir par semaine? Ou de commencer une heure plus tôt le matin? «Personne n’est jamais devenu riche en travaillant de 8 h à 17 h» (citation de Pablo Escobar). Je complète: surtout les caissières le samedi!

Claudio Rugo,

cons. général, prés. Parti

des artistes, Fribourg

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00