La Liberté

Brexit à haute tension

Vingt et un an après les accords de paix, les Irlandais craignent le retour des violences avec la mis en place de frontières physiques entre les deux pays. © Keystone
Vingt et un an après les accords de paix, les Irlandais craignent le retour des violences avec la mis en place de frontières physiques entre les deux pays. © Keystone
13.10.2019

La perspective du Brexit fait ressurgir les craintes d’un conflit jamais éteint entre Irlandais. Reportage

Arnaud Rolle, Belfast

Irlande du Nord » «Cela débutera par des manifestations pacifiques contre le retour d’une frontière physique», redoute Rory MacGinty. «Mais si ça dure trop longtemps, il y aura de la violence à nouveau.» Les heures sombres du conflit nord-irlandais sont dans tous les esprits à mesure que se rapproche la date du 31 octobre, date à laquelle le Royaume-Uni doit quitter l’Union européenne. Même chez ceux qui n’ont pas vécu la guerre ni voté en 2016, comme la majorité de leurs concitoyens, pour le Brexit.

C’est le cas de Rory MacGinty, 18 ans, qui est né et a grandi à Letterkenny, en République d’Irlande. Depuis cet automne, le jeune de 18 ans partage sa vie entre les deux Irlandes: il étudie en semaine l’ingénierie aéronautique à l’Université Queen’s de Belfast, en Irla

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00