La Liberté

Une philosophie du numérique

Dans son ouvrage, Stéphane Vial prend le contre-pied de la traditionnelle stigmatisation du numérique. © Peshkova
Dans son ouvrage, Stéphane Vial prend le contre-pied de la traditionnelle stigmatisation du numérique. © Peshkova
22.02.2014

Selon le philosophe français Stéphane Vial, il ne faut pas stigmatiser le monde numérique. Il encourage le lecteur à le considérer comme une extension de notre réalité.

Thibaud Martinetti

Après L’Etre et le temps de Martin Heidegger et L’Etre et le néant de Jean-Paul Sartre, voici venu L’Etre et l’écran de Stéphane Vial. Ce philosophe nous propose une analyse de la révolution numérique vécue par l’homme du XXIesiècle et entend démontrer que notre perception de la réalité est toujours conditionnée par la culture technique dans laquelle nous vivons. Pour ce faire, il reprend à Gaston Bachelard le terme de «phénoménotechnique», concept selon lequel une science «ne peut savoir que ce que son appareillage technique lui permet effectivement de voir».

Notre spécialiste en numérique souhaite élargir cette interprétation du «phénomène scientifique» aux «phénomènes du monde». Il retrace brièvement les différentes étapes techniques de l’humanité; partant de la Renaissance où le rouet à pédale et la scie hydraulique impliquaient une «expérience du monde […] conditionnée par un système technique prémécanique», il poursuit avec l’époque industrielle et aboutit au renouveau é

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00