La Liberté

Au chevet des migrants traumatisés

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les soins prodigués par le Service ambulatoire de la Croix-Rouge suisse permettent aux personnes traumatisées de retrouver la dignité. © Adobe Stock/photo prétexte
Les soins prodigués par le Service ambulatoire de la Croix-Rouge suisse permettent aux personnes traumatisées de retrouver la dignité. © Adobe Stock/photo prétexte
Partager cet article sur:
30.01.2020

Depuis 25 ans, la Croix-Rouge suisse soigne des victimes de la torture et de la guerre à Berne

Pascal Fleury

Humanitaire » Un réfugié sur deux arrivant en Suisse souffre de troubles post-traumatiques liés à la guerre, aux persécutions ou aux conditions de fuite. A Wabern, près de Berne, le Service ambulatoire pour victimes de la torture et de la guerre de la Croix-Rouge suisse (CRS), fondé il y a 25 ans, leur prodigue des soins pour qu’ils puissent retrouver santé, autonomie et dignité. Les explications de la directrice du centre, Manuela Ernst.

Les migrants qui débarquent en Suisse sont souvent terrorisés, brisés, traumatisés…

Manuela Ernst: On estime, sur la base de plusieurs études internationales, que 40 à 50% des réfugiés qui débarquent en Suisse des régions en crise présentent des troubles post-traumatiques. Cela peut être pour des raisons de guerre, de torture, d’&eac

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00